Blédina, Danonino... Danone fait sa révolution bio

Yaourts, produits pour bébé, mais aussi eaux : le numéro un français de l’agroalimentaire lance dès cette année plusieurs gammes dédiées, en s’appuyant sur ses 28 sites de production français et les agriculteurs, confient ses dirigeants à L’Usine Nouvelle.

Partager

Blédina, Danonino... Danone fait sa révolution bio

Les 2 Vaches ne sera plus l’exception chez Danone. Le numéro un français de l’agroalimentaire, géant des produits laitiers, des boissons et de la nutrition infantile, entame sa mutation vers plus de bio, un an après avoir croqué l’américain WhiteWave, un spécialiste de la transformation de produits végétaux ou issus de l’agriculture biologique.

Alors que le marché bio a cru de plus de 15% l’an dernier en France, Danone ne pouvait faire l’impasse sur la demande des consommateurs pour des produits plus sains et respectueux de l’environnement. Dans l’Hexagone, il s’engage donc à "une refonte ambitieuse de son modèle de production pour s’engager pleinement dans cette révolution de l’alimentation".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Six gammes bio lancées cette année

Avec, pour commencer, le lancement de six gammes bio en 2018. En nutrition infantile, toutes ses gammes auront une alternative bio d’ici 2020. Danone, qui domine ce secteur, espère ainsi en devenir également le leader en bio, un segment qui croit de 12% (porté par les marques de Hipp Bio ou Lactalis) sur un marché de la nutrition infantile en recul de 2%, confie à L’Usine Nouvelle le directeur général de Blédina, Markus Sandmayr. Dès cette année, Blédina lancera ainsi une gamme "Récoltes bio" de petits pots pour bébés, tandis que les yaourts aux fruits Danonino auront également leur déclinaison bio. Côté boissons, Evian et Volvic sortiront de nouveaux produits comme des infusions bio pour le second, et Alpro un jus à base de soja bio. Le yaourt iconique Danone aura aussi sa version bio, toujours fabriquée dans la laiterie de Bailleul, dans les Hauts de France.

Des adaptations des usines…moins complexes que pour l’amont agricole

C’est aussi là le défi de Danone : adapter sa production et son approvisionnement. "Cela implique un certain nombre d’adaptations industrielles, mais l’enjeu est plus complexe dans l’amont agricole car cela requiert une méthodologie et un savoir-faire différents", estime Francois Eyraud, directeur général de Danone Produits Frais France. Il entend aussi s’appuyer sur l’expérience développée depuis dix ans par Les 2 Vaches, la filiale bio de Danone dans l’ultra frais. Grâce à cette marque, le bio représentera cette année 4% des volumes des produits frais Danone vendus dans l’Hexagone. Le groupe entend les porter à 15% en 2022.

Une agriculture "régéneratrice" et plus de transparence

Mais pour des raisons économiques et de disponibilité des matières premières, tout ne pourra pas passer au bio, reconnaissent-ils. Danone promet donc par ailleurs qu’en 2025, 100 % des produits cultivés en France seront issus d’une agriculture "régéneratrice", un modèle de production plus durable en faveur des hommes, des animaux et de la planète. Utilisant notamment moins de pesticides, via un accompagnement de ses partenaires agriculteurs.

Pour embarquer et rassurer des consommateurs se posant de plus en plus de questions sur le contenu de leur assiette, Danone promet aussi plus de transparence sur l’information nutritionnelle de ses recettes et ingrédients, à travers son site internet. D’ici fin 2019, 100% de ses produits laitiers feront aussi figurer le Nutri-score sur leurs emballages.

Gaëlle Fleitour Cheffe du service Web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS