Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Blanc des Vosges garde la fibre du Made in France

, , , ,

Publié le

Spécialisé dans le linge de maison, le fabricant vosgien François Hans investit et recrute dans son usine de Gérardmer pour faire face à l’accroissement de ses ventes, notamment dans le e-commerce.

Blanc des Vosges garde la fibre du Made in France
Atelier François Hans à Gerardmer
© François Hans

"Notre choix de garder notre savoir-faire en France y compris pendant la période difficile des années 1990 a payé sur le long terme. Aujourd’hui, nous en récoltons les fruits", se félicite Jean-François Birac, le PDG du fabricant de linge de maison François Hans, connu pour sa marque Blanc des Vosges. En 2013, la PME familiale basée à Gérardmer (Vosges) a vu son chiffre d’affaires progresser de 8 % à 14 millions d’euros, dont 20 % réalisés à l’export. "Notre chiffre d’affaires a été multiplié par trois en quinze ans", précise le patron, représentant la cinquième génération à la tête de cette entreprise née en 1843.

Ce regain d’activité, Jean-Françoi Birac l’attribue "aux choix de consommateurs, de plus en plus attirés par des produits de qualité fabriqués en France", mais aussi à des distributeurs engagés dans des démarches de Made in France comme la Camif, repris en 2009 par Emery Jacquillat, patron du site de ventes en ligne Matelsom.

Mise en place d’une seconde équipe en 2013

"Nos ventes pour la Camif ont progressé de 60 % en 2013", souligne Jean-François Birac. Conséquence, l’entreprise labellisée Vosges terre textile, a dû recruter de nouveaux salariés. L’effectif est passé de 60 personnes en 1998, lors de la reprise de la PME par Jean-François Birac, à 130 aujourd’hui, dont 110 à Gérardmer et 95 en fabrication. Blanc des Vosges a même mis en place une seconde équipe en 2013, pour faire face à l’accroissement de la demande. 15 personnes ont été recrutées, pour la plupart des couturières et des contremaitresses formées durant six mois dans l’entreprise. Et 1 million d’euros a été investi dans une machine de découpe de tissu au laser, achetée à l’italien FK Arna.

Un nouvel ERP et une plate-forme de e-commerce en 2014

Pour 2014, la PME François Hans va investir 200 000 euros dans un ERP (logiciel de gestion de la production) qui permettra à l’usine d’être reliée directement avec les commandes passées sur le site Internet de la Camif. "Cela nous permet de traiter l’achat du client directement chez nous et de gagner près de 72 heures sur la gestion administrative de la commande", détaille Jean-François Birac, qui précise que son entreprise fabrique désormais à la commande de manière à "réduire les stocks de produits finis le plus possible".

Autre chantier prévu en 2014, la mise en place d’une plate-forme dédiée au e-commerce, avec un système de stockage et picking spécifique. "Les commandes des clients passés sur les sites comme Camif, Amazon ou notre propre portail partent directement de chez nous", explique le dirigeant. Les ventes en e-commerce représentent désormais 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise contre 3 % il y a cinq ans.

La PME dispose d’un site de 20 000 mètres carrés. "Si on continue sur le rythme actuel de notre croissance, il nous faudra trouver de la place. On utilisait 60 % du site actuel quand j’ai repris l’entreprise. Aujourd’hui, nous en occupons 90 %", affirme Jean-François Birac. Une dynamique presque inespérée dans le secteur. Le textile n’a pas dit son dernier mot dans les Vosges.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle