L'Usine Energie

Blackout dans l'Ouest de la France, jusqu'à 800 000 foyers privés d'électricité

, ,

Publié le

Le réseau électrique de l'Ouest de la France n'a pas résisté aux fortes chaleurs du mardi 30 juin. Jusqu'à 800 000 foyers ont été dans le noir pendant de longues heures.  

Les difficultés qui ont mis dans le noir 800 000 foyers de Bretagne ont démarré mardi 30 juin à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), vers 20h20, par une panne dans un poste de transformation électrique, un second a ensuite été touché à Theix (Morbihan). Ces deux évènements conjugués avec un incendie vite maîtrisé à la centrale électrique de Cordemais (Loire-Atlantique) ont entrainé une série de coupures sur le réseau à 63 000 volts de RTE qui se charge du transport de l'électricité.

Trop de variations de températures

Le courant a été rétabli, pour certains sites, notamment les communes de la Côte d’Emeraude (Dinard et Saint-Malo), seulement à 6 heures 15 mercredi 1er juillet. D'après RTE, les causes de ces problèmes seraient liées à "des incidents sur des appareils de mesure" qui n'auraient pas supporté les fortes variations de température des dernières 24 heures. La Bretagne ne produit que 13,3% (en 2014) de son électricité, elle est donc particulièrement vulnérable.

RTE va renforcer son réseau, il a prévu un investissement de 120 millions d’euros d'ici à 2017 pour créer une ligne souterraine à 225 000 volts entre Lorient (Morbihan) et Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). D’autre part, il va investir 100 millions d’euros pour sécuriser les lignes aériennes. L’Etat et la région Bretagne ont, de leur côté, confié à Direct Energies et Siemens, après appel d’offres, la réalisation d’une usine à cycle combiné au gaz naturel. Elle sera implantée à Landivisiau (Finistère). Pour éviter le blackout, elle interviendra aux moments des consommations les plus fortes, notamment en hiver. 400 millions d’euros seront engagés dans cette unité d’une capacité de 422 MW. Si les travaux n’ont pas encore démarré, le rapport final de l’enquête publique est favorable.

sécuriser l'approvisionnement 

Ce projet s’inscrit dans le Pacte électrique breton visant à sécuriser l’approvisionnement en électricité de la Bretagne. La consommation moyenne annuelle y progresse de plus d’1% compte-tenu de la pression démographique, de ses usines et du renforcement continuel de ses activités tertiaires.

De notre correspondant, Stanislas du Guerny

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

04/07/2015 - 22h56 -

Le Drame de Plogoff n'a pas fini d'aveugler les bretons qui ont refusé le nucléaire, même a Eau Lourde après Brennilis... Je note tout de même que les bretons qui vont investir dans une CCGV très couteux a terme, car le combustible gaz ne va pas baisser indéfiniment, préfèrent le gaz au nucléaire. Certes, le gaz est moins polluants en GES que le charbon, mais il faut l'importer a grand frais et au prix de très lourdes infrastructures loin d’être sans danger : terminaux méthaniers et gazoducs. Pour rappel,en France, le gaz "naturel" est responsable de l’effondrement par explosion une fois par semaine en moyenne d'un immeuble de 4 étages... Autre remarque, les bretons ne veulent pas de nucléaire, mais ne voient pas de pb a bruler du gaz de schiste (étasunien ?) qui arrivera par le cap méthanier du cap d'antifer ... Mais encore, il est a noter que la centrale de Cordemais sera mise au normes par le plan charbon 2035 d'EDF qui rénove toutes ses centrales métropolitaines au charbon pour atteindre les seuils de rejets demandées par Bruxelles. Il n'empêche que ces centrales crameront tjrs du charbon pour longtemps encore, et que le charbon, nous l'importons, puisque nous n'avons pas de mine de charbon en exploitation en France, et c'est tant mieux, mais ça a un prix ! Ici, et ailleurs ou il est extrait.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte