BlackBerry licencie sa marque et ses logiciels de smartphone au chinois TCL

Le spécialiste canadien des mobiles prépare sa sortie des smartphones en licenciant sa marque et ses logiciels à TCL. Le constructeur chinois va faire vivre la marque BlackBerry dans tout le monde à l’exception de l’Indonésie et du sous-continent indien.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BlackBerry licencie sa marque et ses logiciels de smartphone au chinois TCL
DTEK60, le dernier smartphone construit par TCL et commercialisé par BlackBerry

Le canadien BlackBerry sort de la construction de smartphones. Mais sa marque, qui a joué un rôle pionnier dans le développement du marché, continuera à vivre sur le marché à travers le constructeur chinois de mobiles TCL Communication Technology. C’est le sens de l’accord de licence conclu entre les deux parties.

Accord similaire de licence en Indonésie

Selon les termes de l'entente, TCL bénéficie d’une licence des logiciels sous Android, des services de sécurité et de la marque de l’entreprise canadienne pour construire, fabriquer et commercialiser des smartphones sous l'estampille BlackBerry. L’accord couvre le monde entier à l’exception de cinq pays : Inde, Sri Lanka, Nepal, Bangladesh et Indonésie.

Marginalisé sur le marché des smartphones par Apple, Samsung et les constructeurs chinois, BlackBerry est contraint de tirer sa révérence pour se recentrer sur les logiciels et services pour entreprises. Il a déjà fait un premier pas dans ce sens en licenciant ses logiciels et sa marque à une coentreprise créée en Indonésie avec le fabricant local de mobiles BB Merah Putih. C’est la raison pour laquelle, ce grand pays, quatrième par la population après la Chine, l’Inde et les Etats-Unis, est exclu de l’accord global avec TCL.

Montée de TCL dans les smartphones

BlackBerry et TCL n’en sont pas à leur première collaboration. Le Chinois construit et fabrique les deux smartphones sous Android, DTEK50 et DTEK60, commercialisés directement par le Canadien. L’accord de licence ne fait qu’étendre ce partenariat. Les termes financiers (droit de licence et redevances à verser par TCL à BlackBerry) ne sont pas dévoilés. L’exclusion de sous-continent indien suppose que BlackBerry prépare un accord similaire avec un constructeur local pour servir ce grand marché, pressenti comme le futur Eldorado des smartphones.

TCL, qui a racheté en 2005 les mobiles d’Alcatel, commercialise aujourd’hui ses terminaux sous deux marques : Alcatel et TCL. Il a désormais une troisième : BlackBerry. Longtemps éclipsé par ses compatriotes Lenovo, Huawei, Coolpad, ZTE ou Xiaomi, il ne cesse de gagner en visibilité et de monter dans le classement. Selon Digitimes Research, il s’impose au troisième trimestre 2016 comme le cinquième constructeur chinois de smartphones, derrière Huawei, Oppo, Vivo et Xiaomi, et le deuxième exportateur, derrière Huawei.

0 Commentaire

BlackBerry licencie sa marque et ses logiciels de smartphone au chinois TCL

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS