BlackBerry 10 : une "nouvelle ère" s'ouvre pour le fabricant canadien

En dévoilant son nouveau système d'exploitation et deux nouveaux smartphones le 30 janvier, le fabricant RIM, renommé BlackBerry, a aussi livré ses espoirs pour l'avenir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BlackBerry 10 : une

"Une marque, une promesse", a lancé Thorsten Heins, le PDG de RIM-BlackBerry, lors de la présentation de ses nouveautés le 30 janvier. "C'est notre plus grand lancement, nous sommes sur la ligne de départ. Nous avons changé notre vision, tout redessiné, repensé, réinventé", a-t-il lâché avec émotion.

Pour Christophe Lefort, directeur général Europe de l'Ouest du groupe interrogé par le site spécialisé ZDNet, "(BlackBerry) révolutionne le monde du mobile-computing (informatique mobile, ndlr)".

Frank Boulben, directeur marketing de RIM-BlackBerry passé par Vivendi et Orange, détaille la stratégie mise en place par sa direction. Pour lui, la plateforme BlackBerry Operating System (BBOS), lancée il y a 13 ans, "a inventé le mobile computing et a eu un succès considérable, mais elle ne pouvait plus permettre les innovations vues aujourd'hui. Il y a deux ans, on s'est retrouvé face à un choix important : est-ce qu'on adopte une autre plateforme -en payant une licence-, ou est-ce qu'on reste maître de notre destin en développant à partir de rien? On a choisi la deuxième voie, qui est plus difficile, qui est plus longue, mais qui au long terme nous permet de nous différencier et d'être innovants", a-t-il confié dans une interview à l'AFP.

Les Echos du 31 janvier rappellent aussi que l'entreprise a subi de profonds changements, avec une équipe de direction "quasi intégralement changé(e) et une quinzaine d'acquisitions effectuées". "Le chiffre d'affaires de l'entreprise a été multiplié par 20 en sept ans. Les dirigeants précédents étaient donc entièrement focalisés sur la croissance, pas sur la productivité", décrypte pour le journal Frank Boulben.

"Dire qu'on a réinventé cette entreprise n'est pas suffisant. Aujourd'hui est un jour nouveau pour nous", a lancé le PDG allemand lors de la présentation des BlackBerry 10 à New York, affirmant que les nouveaux appareils "vont transformer la communication mobile".

Des objectifs de réussite inéluctables, tant l'entreprise canadienne était en perdition depuis des mois (des années ?). La Bourse semble apprécier le virage à 180° pris par le Canadien.

Le titre RIM, qui avait ouvert en hausse le 30 janvier, a cédé environ 7 % après ses annonces mais a ensuite effacé en grande partie ses pertes. L'action du groupe, qui avait chuté de près de 90% depuis 2008, avait regagné du terrain à l'approche de ce lancement, le cours ayant plus que doublé au cours des quatre derniers mois.

Elodie Vallerey

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS