Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

BlaBlaCar lance ses BlaBlaBus (ex-Ouibus) depuis Lyon

,

Publié le , mis à jour le 11/06/2019 À 18H35

Après le rachat des cars Ouibus à la SNCF en novembre 2018, BlaBlaCar a lancé mardi 11 juin à Lyon son nouveau service BlaBlabus. Il desservira 200 villes françaises dès le mois de juillet et 400 villes européennes à la fin de l'année.

BlaBlaCar lance ses BlaBlaBus (ex-Ouibus) depuis Lyon
À Lyon. Après le rachat des cars Ouibus à la SNCF en novembre dernier, BlaBlaCar a lancé mardi à Lyon son nouveau service BlaBlabus, qui desservira 200 villes françaises dès le mois de juillet et 400 villes européennes à la fin de l'année.
© Blablacar

Le premier bus rouge aux couleurs de BlaBlaBus est parti ce 11 juin en début d’après-midi de la gare de Perrache à Lyon, avec 34 personnes à bord, direction Auch dans le Gers, pour un coût de 18,99 euros par personne.

Le service dérivé de Blablacar, fruit du rachat de Ouibus à la SNCF fin 2018, est ainsi lancé. "Il y a clairement une dynamique de coût", a expliqué Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus lors d'une conférence de presse. L’offre de bus sera imbattable en terme de prix."

45 villes desservies dès juin

Dès le mois de juin, 45 villes françaises seront ainsi desservies par le service "low-cost" de BlablaBus. Un chiffre qui grimpera à 200 villes françaises dès le mois de juillet et 400 villes européennes d’ici la fin de l’année. "Dans ce cadre, Lyon sera la ville la plus connectée du réseau, une sorte de hub", a expliqué Nicolas Brusson, créateur de BlaBlaCar.

Le réseau des OuiBus, transformé en BlabBlabus sera progressivement densifié.

Cette nouvelle offre sera prochainement réunie sous la même plateforme internet que BlaBlaCar avec la possibilité de combiner voyages en co-voiturage et en bus. Ses promoteurs mettent en avant, outre l’aspect "low-cost", l’avantage "écologique" de la formule. "On pense que le bus est polluant, mais avec un bon taux de remplissage, il émet beaucoup moins de C02 par passager qu’une voiture", plaide encore Roland de Barbentane.

Devenir "la place de marché de la mobilité partagée"

Pour le spécialiste de la route, cette nouvelle offre par bus est complémentaire de celle du co-voiturage dont la France est la championne.

En 2018, 50 millions de passagers ont voyagé à bord de BlaBlaCar. En intégrant le bus dans son offre, Blablacar souhaite devenir la place de marché de référence de la mobilité partagée sur la route.

Avec plus de 75 millions de membres répartis dans 22 pays, dont 16 millions en France, BlaBlaCar rassemble la plus large communauté de co-voiturage longue distance du monde.

Avec Reuters (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle