Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Bisbille à l’allemande

Pauline Ducamp , ,

Publié le

Bisbille à l’allemande
Winterkorn et Piëch (à droite), la grande brouille.

Ferdinand?Piëch, actionnaire et président du conseil de surveillance du groupe Volkswagen, a pris ses distances avec le PDG Martin?Winterkorn, son allié depuis vingt?ans. Ce lâchage public intervient dans un contexte économique tendu. Le groupe n’a jamais été aussi puissant, mais les marges de la marque comme les résultats aux États-Unis sont jugés insuffisants, d’où le lancement d’un?plan d’économies de 5?milliards d’euros. Cette brouille arrive en pleine préparation de la succession des deux hommes. Martin?Winterkorn doit laisser son poste à la tête de la marque à Herbert Diess, ex-BMW, début octobre. D’ici à trois ans, Ferdinand?Piëch devait laisser son siège à la tête du conseil de surveillance à Martin?Winterkorn. Cette option semble moins envisageable aujourd’hui. Les prétendants (Herbert?Diess ou Matthias?Müller, le patron de Porsche) devront cependant patienter. Le conseil d’administration a, le 17?avril, conforté Martin?Winterkorn à son poste. Ferdinand?Piëch n’a pas été soutenu par les autres actionnaires, dont la famille Porsche, avec laquelle il cumule 53 % du groupe. Les relations à la tête de VW sont complexes, comme le?prouvent la querelle Porsche-Piëch ou la controverse de la nomination d’Ursula?Piëch, l’épouse de Ferdinand, au conseil de surveillance il y a deux?ans.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle