Biométrie : le capteur de reconnaissance des veines se miniaturise

Fujitsu développe le système le plus petit et le plus mince du marché. De quoi faciliter son intégration dans les PC portables et autres appareils nomades.
Partager
Biométrie : le capteur de reconnaissance des veines se miniaturise
Système de reconnaissance des veines de la paume de la main

Un capteur de reconnaissance des veines de la main de 29,0 x 11,2 x 29,0 mm d'épaisseur. Tel le résultat auquel est parvenu Fujitsu, l’un des deux inventeurs de cette technologie d’identification biométrique aux cotés de Hitachi. Selon l’industriel nippon, ce capteur serait ainsi le plus petit et le plus mince du marché. Ce qui devrait élargir les applications de cette technologie en facilitant notamment son intégration dans les PC portables et autres appareils électroniques nomades.

Fujitsu développe l’identification biométrique sans contact par la reconnaissance des veines de la paume de la main. Le nouveau capteur a été créé pour offrir une vitesse de capture d'image plus rapide, jusqu'à 20 images par seconde. Il est doté d'une fonctionnalité qui peut instantanément choisir la meilleure image pour l'authentification. Plus besoin de tenir la main immobile au dessus du capteur. L'authentification gagne en rapidité, ce qui constitue une amélioration significative de l’ergonomie.

Une technologie hygiènique

Pour aboutir à ce facteur de forme, Fujitsu a mis au point un nouveau système d'éclairage plus uniforme pour la photographie des veines. Le résultat est un système photographique deux fois plus rapide que dans les modèles précédents.

Fujitsu a développé en première mondiale la technologie d'authentification sans contact par les veines de la paume de la main en 2003, et a commencé à vendre des systèmes d’identification biométrique basés sur cette technologie en 2004. La technologie est appréciée au Japon par le fait qu’elle ne nécessite aucun contact avec le capteur, ce qui la rend plus hygiénique que l’identification par empreintes digitales. Cette technologie se caractérise aussi par une reconnaissance plus fiable avec un taux de faux négatifs de 0,01% et un taux de faux positifs de 0,00008%.

Et chose surprenante, elle ne fonctionne que sur des veines vivantes. Donc pas la peine de lui présenter la main d'un mort !

Ridha Loukil

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS