BioMérieux publie des résultats annuels inférieurs aux attentes

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - BioMérieux a publié mercredi des résultats 2015 inférieurs au consensus, pénalisés par des éléments exceptionnels, et des prévisions jugées prudentes, ce qui fait chuter le titre en Bourse.

Pour l'exercice en cours, BioMérieux vise un bénéfice opérationnel courant contributif de 265 à 290 millions d'euros, au regard d'un consensus ThomsonReuters de 301 millions d'euros.

Ce résultat, qui exclut les éléments non récurrents liés à l'acquisition et l'intégration de BioFire, a progressé de 14,6% l'an dernier à 260 millions d'euros, à comparer à un consensus de 251,3 millions.

Outre les frais liés à BioFire, une charge exceptionnelle résultant du désengagement partiel de BioMérieux du capital de sa filiale Theranostics a également pesé sur le bénéfice net 2015, qui a baissé de 18,5% à 110 millions (consensus de 162,85 millions).

Le groupe a cependant maintenu à un euro par action le dividende versé au titre de 2015.

A la suite de l'entrée d'investisseurs privés au capital de bioTheranostics, BioMérieux détient désormais moins de 20% du capital de cette filiale déficitaire.

"Les résultats 2015 sont inférieurs au consensus. Idem pour la prévision de résultat opérationnel pour 2016 que le consensus attendait à plus de 300 millions d'euros", commente Arnaud Guérin, analyste chez Portzamparc.

A 9h40, l'action BioMérieux abandonne 12,20% à 103,6 euros, inscrivant de loin la plus forte baisse du SBF 120 (+0,66%).

Pour 2016, BioMérieux dit compter sur la contribution "significative" des ventes de FilmArray, la technologie d'analyse des tests de maladies infectieuses mise au point par l'américain BioFire, racheté au début 2014.

Le groupe confirme prévoir une croissance organique de ses ventes entre 6% et 8% en 2016, après celle de 7,1% engrangée l'an dernier.

Enfin, BioMérieux prévoit que ses investissements pourraient atteindre environ 285 millions d'euros cette année, après 208 millions d'euros en 2015, ce qui devrait permettre une augmentation des capacités de production de ses sites américains de Durham et de Salt Lake City.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS