Bioéthanol : Un site de Tereos choisi pour l’industrialisation de Futurol

Partager
Bioéthanol : Un site de Tereos choisi pour l’industrialisation de Futurol

Le projet Futurol, porté par l’entreprise Procéthol 2G, visant à produire un bioéthanol de deuxième génération entre en phase d’industrialisation. Le site de Bucy (Aisne) du groupe sucrier Tereos a été choisi pour accueillir une première unité de prétraitement de la biomasse. Cette unité dont la mise en service est prévue début 2016, représente la troisième étape de ce projet de 76,4 millions d'euros lancé en 2008 par 11 partenaires* et financé pour presque la moitié par Bpifrance. Installée en amont de la distillerie de Tereos, elle « permettra de traiter 70 tonnes de biomasse par jour », dont de la paille, du bois et du miscanthus, a explique Anne Wagner, présidente du projet Futurol. A terme, cette unité pourra contribuer à la production de « 6000 et 10000 mètres cubes de bioéthanol par an », a-t-elle ajouté. Le procédé est depuis 2011 en pilotage sur le site de Bazancourt-Pomacle dans la Marne avec une capacité de 1 à 2 tonnes de biomasse traitées par an. Il se compose d’une étape de prétraitement de la cellulose, puis d’une hydrolyse enzymatique pour obtenir un substrat fermentescible et enfin d’une fermentation par levures et d’une distillation conduisant au bioéthanol. Selon la présidente, l’atout de ce procédé réside dans le coût de revient de l'éthanol produit, entre 0,5 et 0,7 euro le litre, un prix divisé par 10 depuis 2008 et qui se rapproche des coûts des filières historiques (canne à sucre, etc…).

Une technologie commercialisée par Axens

En parallèle des tests sur la future unité de Bucy qui devraient durer de 4 à 6 mois, le projet entrera à partir de 2016 dans une phase de commercialisation de la technologie, sous la conduite de la société Axens, filiale de l'IFP Energies Nouvelles.

La France s'est fixée depuis 2010 un objectif de 7% d'incorporation de biocarburants dans l'essence sous peine de pénalités payées par les distributeurs, qui s’est finalement établi à 6% en 2014. L'Europe a également fixé en avril un plafond de 7% d'incorporation de biocarburants dans les transports.

*Les 11 partenaires de Futurol : ARD, IFP Energies nouvelles, INRA, Lesaffre, Champagne Céréales, ONF, Tereos, Total, Crédit Agricole Nord Est, CGB, Unigrains.

Sujets associés

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS