Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Biocorp voit grand pour 2017

Astrid Gouzik

Publié le

La société française, spécialisée dans les dispositifs d’administration de médicaments, espère commencer la commercialisation de deux nouveaux produits à la fin de l’année.

Biocorp voit grand pour 2017 © D.R.

"2016 a été une année riche et satisfaisante pour Biocorp, dans la lignée de notre introduction en Bourse en juillet 2015", se satisfait Eric Dessertenne, directeur général de Biocorp. L’entreprise française, basée à Issoire (Puy-de-Dôme), vient en effet de publier un chiffre d’affaires en hausse de 19% pour l’exercice 2016, à 2,9 millions d’euros. Des résultats essentiellement portés par les ventes de leurs produits traditionnels, comme les compte-gouttes ou les pipettes. "Sanofi étant notre plus gros client", précise Eric Dessertenne.

Mais pour l’année à venir, Biocorp mise sur ses innovations autour des dispositifs connectés, "sur un marché en véritable explosion, principalement pour les maladies chroniques". Pour ses deux produits Datapen et Easylog, la société espère une mise sur le marché vers la fin de l’année. Et Biocorp est en bonne voie : "on a pu concrétiser au cours de l’année 2016, avec des laboratoires pharmaceutiques, des contrats de développement pour une adaptation des plates-formes technologiques Biocorp en fonction de leurs besoins spécifiques. Cela peut être en termes de design ou de fonction des produits", nous informe Eric Dessertenne. Une étape décisive avant d’envisager la commercialisation des produits. "Par exemple, pour Easylog, on est engagé avec l’un des plus gros acteurs mondial du domaine de l’insuline".

Le sous-traitant profite aussi d’une dynamique mondiale pour mettre un pied sur les marchés étrangers. "Bon nombre de ces clients sont internationaux", raconte son directeur général délégué. L’un des objectifs affiché pour 2017 est d’étoffer sa présence commerciale, notamment aux Etats-Unis. Un autre objectif est d’intensifier le développement de sa gamme de dispositifs connectés dans le domaine de l’injectable et l’étendre à de nouvelles applications. Biocorp continuera donc d’investir en recherche et développement pour ces programmes. En 2017, l’entreprise y a consacré 67% de son chiffre d’affaires.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle