Biocarburants : Shell investit aux Pays-Bas

Partager
Biocarburants : Shell investit aux Pays-Bas

Le pétrochimiste anglo-néerlandais a fait part de sa décision finale d’investissement pour la construction d’une unité de biocarburants. Cette future installation, d’une capacité de production annuelle de 820 000 tonnes par an, sera construite au sein du Shell Energy and Chemical Park de Rotterdam (Pays-Bas), anciennement appelé raffinerie de Pernis. Compte tenu de sa capacité, cette unité devrait faire partie des plus grandes installations européennes de production de carburant d’aviation durable (SAF) et de diesel renouvelable à partir de déchets.

« L’annonce d’aujourd’hui est un élément clé de la transformation de l’une de nos principales raffineries en un parc énergétique et chimique, qui fournira aux clients les produits à faibles émissions de carbone dont ils ont besoin », a commenté Huibert Vigeveno, directeur des opérations aval de Shell. En effet, cet investissement de plusieurs millions d’euros sur plusieurs années s’inscrit dans la stratégie de la société Powering Progress, qui a pour objectif la transformation des raffineries du groupe (au nombre de 14) en cinq parcs énergétiques et chimiques. À terme, le but de Shell est de réduire de 55 % sa production de carburants traditionnels d’ici à 2030.

Des matières premières variées

« Shell est sur la voie d’un avenir à faibles émissions de carbone depuis un certain temps. Cet investissement est une étape importante, alors que nous transformons le parc énergétique et chimique de Rotterdam, d’une raffinerie traditionnelle en un parc énergétique durable », a déclaré Marjan van Loon, président directeur de Shell Netherlands. Avec cette future unité, la société devrait être en mesure d’éviter l’émission de 2,8 Mt/an de CO2. L’usine de Rotterdam devrait entrer en fonctionnement en 2024 et produira des carburants à faible teneur en carbone à partir de déchets tels que les huiles de cuisson, les graisses animales et d’autres produits résiduels industriels et agricoles, en utilisant une technologie mise au point par Shell. Au démarrage de l’unité, l’apport en matières premières sera complété par une gamme d’huiles végétales, notamment de colza, certifiées durables jusqu’à ce que des matières premières avancées soient largement disponibles. Shell assure que l’huile de palme vierge ne sera pas utilisée comme matière première.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS