Biocarburants : l'IATA réclame l'aide des gouvernements

Tony Tyler, le directeur général de l'IATA, se prononce pour un renforcement des aides publiques afin de dynamiser le développement des agrocarburants aériens.

Partager

Biocarburants : l'IATA réclame l'aide des gouvernements

Si le consensus n’est pas vraiment global autour de la taxe carbone européenne appliquée aux compagnies aériennes, les Etats-Unis, la Chine et la Russie la dénonçant fermement, il l’est au moins sur la nécessité de développer les biocarburants dans l’aérien.

A Pékin pour l’assemblée générale annuelle de l'Association internationale du transport aérien (IATA) qui doit se dérouler la semaine prochaine, Tony Tyler, son directeur général, a lancé le 6 juin des pistes pour développer à l’échelle internationale les biocarburants aériens.

"Nous avons besoin que les gouvernements adoptent des politiques pour soutenir la commercialisation des biocarburants afin d’augmenter les volumes de production et de faire baisser les prix à l’achat", a-t-il suggéré à l’AP. 1 500 vols commerciaux en Europe, Asie, Australie et Nouvelle-Zélande ont déjà été effectués dans le monde avec des carburants à base de plantes, mais les approvisionnements sont limités et très coûteux, d’après Tony Tyler.

Constructeurs aéronautiques et spécialistes de l’énergie ont déjà expérimenté des carburants élaborés à base d’huile de jatropha, de cameline, ou encore d’algues. Pour le directeur général de l’IATA, les agrocarburants pourraient permettre de réduire l’empreinte carbone de l’aviation de 80%. "Aujourd’hui déjà, nous sommes bien plus avancés sur le sujet que nous ne pensions jamais l’être", a-t-il assuré.

Les biocarburants les plus évolués ont récemment reçu l’approbation de gouvernements, à condition qu’ils soient élaborés à partir de plantes qui ne rivalisent pas avec les cultures vivrières pour l’approvisionnement en terre et en eau.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS