Biocarburants 2G : ARD donne un nouveau souffle au projet Futurol

Partager
Biocarburants 2G : ARD donne un nouveau souffle au projet Futurol

Le centre de R&D des coopératives agricoles ARD a acquis le 1er novembre la plateforme du projet sur les biocarburants de deuxième génération Futurol. Les détails financiers de l’opération restent confidentiels. Via cette transaction, ARD va aider à prolonger les essais sur une période de cinq ans et offrir une opportunité de commercialisation. En effet, Procéthol 2G ne disposait plus des fonds nécessaires pour poursuivre l’exploitation de l’unité après huit années d’activités . « Cette première acquisition dans la vie d’ARD est une étape importante. Elle nous permet à la fois d’étendre notre expertise et notre offre dans le pré-traitement de la biomasse, et d’accéder à de nouvelles capacités de mise à l’échelle de procédés de biotechnologies, une activité stratégique qui représente aujourd’hui 2/3 du chiffre d’affaires d’ARD et progresse de 15 % par an », déclare Jean-Christophe Duval, directeur général d’ARD. Dans le détail, ARD, détenu par Vivescia, va reprendre les actifs (bâtiments, équipements) et les 12 salariés de Procéthol 2G relatifs au projet Futurol. Cette plateforme lui permet également de réaffirmer « son ambition de saisir de nouvelles opportunités de croissance » ainsi que de tirer profit de « sa capacité à attirer des start-ups et des sociétés d’envergure européenne et mondiales au cœur de la bioraffinerie de Pomacle-Bazancourt ». A ce propos, la structure de R&D serait déjà en discussions avancées avec l’Européenne de Biomasse pour l’implantation d’un pilote de production de pellets dans les locaux de l’ex-Futurol, selon la presse locale.

76,4 M€ dédiés la production de bioéthanol

Le projet Futurol a démarré en 2008 avec pour ambition de développer un procédé de production d’éthanol cellulosique. Pour ce faire, ce projet voulait s’appuyer sur l’utilisation de la lignocellulose issue de coproduits agricoles ou forestiers, de résidus ou de biomasse dédiée. Doté d’un budget total de 76,4 millions d’euros, ce programme a été porté par 11 partenaires : ARD, IFP Énergies nouvelles, INRA, Lesaffre, Vivescia, ONF, Tereos, Total, Crédit Agricole Nord Est, CGB, et Unigrains.

Sujets associés

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS