Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bio-informatique : Shakespeare stocké dans l'ADN

, ,

Publié le

Coder et stocker des informations dans des molécules d’ADN, avec une densité d’enregistrement phénoménale et pour une durée quasi illimitée, c’est possible. Plusieurs équipes de chercheurs l’ont montré récemment.

Les Britanniques de l’European Bioinformatics Institute ont même fait très fort : ils ont enregistré, dans des milliers de brins d’ADN, les 154 sonnets de Shakespeare, une partie du discours « I have a dream » de Martin Luther King, l’article scientifique fondateur sur l’ADN, une photo, et le mode d’emploi du codage. Ils ont codé ces 5,2 Mbits d’information avec les quatre bases chimiques du code génétique et ont fait synthétiser l’ADN correspondant.

Ce dernier a été séquencé pour prouver que l’on pouvait relire correctement l’information initiale. Si le prix de la synthèse et du séquençage est divisé par 100 (chose probable à moyen terme, selon les chercheurs), l’enregistrement sur ADN pourrait devenir une solution valide de stockage de longue durée.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle