Binc Industries France : maîtriser la rugosité des pièces créées en impression 3D, pour viser la haute performance

Publié le

Publi-rédactionnel Le prestataire de services en super-finition de surface propose sa technologie propriétaire MMP aux acteurs de l’aéronautique, du spatial, du médical ou de l’énergie, lancés dans l’additive manufacturing .  

Binc Industries France : maîtriser la rugosité des pièces créées en impression 3D, pour viser la haute performance

« Nous ne proposons pas du simple polissage, mais de la performance avancée avec notre MMP Technology appliquée à la FA métal » précise le directeur technique et opérationnel de Binc Industries, Frédéric Bajard. Sur des pièces à haute valeur-ajoutée, l’effet miroir obtenu n’est pas que cosmétique : la qualité du post-traitement joue un rôle majeur sur leur performance.

 

Les avantages MMP

« Notre technologie, reconnue dans l’aéronautique, le spatial ou le médical, repose sur l’immersion de la pièce à traiter dans un bain aqueux chargé de micro-outils, auquel nous appliquons un mouvement. Le flux produit vient enlever une très faible quantité de matière, tout en modifiant la topologie de surface » explique Frédéric Bajard. Le process se fait à pression et température ambiante, sans action chimique ou électrique et ne nécessite pas d’autres équipements. La pièce traitée est systématiquement contrôlée par Binc par mesure de rugosité contact et optique dans son laboratoire dédié. La MMP Technology permet d’abaisser la rugosité d’une pièce en dessous de Ra 0.01, de garantir une bonne homogénéité de traitement et d’assurer une reproductibilité optimale. Au final, la pièce est plus résistante à l’usure et à la corrosion, moins sensible aux frottements et son aérodynamique est améliorée.

 

Expertise AM globale

Depuis sa création en 2002, Binc Industries, dont le siège est en Suisse, s’est forgé une solide expertise. De nombreux acteurs du spatial ou des énergies, recourent à sa MMP Technology. Pièces de turbines, de compresseurs ou encore roues à aube sont traitées par Binc, qui compte plusieurs implantations dans le monde (France, États-Unis, Chine, Japon, Inde).

« Nous travaillons le plus en amont possible sur les pièces, en lien avec chaque client. Car le design et la qualité de fabrication choisis en FA vont aussi permettre d’éviter des porosités trop grandes et des difficultés de post-traitement » détaille Frédéric Bajard.

Depuis 2018, Binc Industries s’est associée avec Extrude Hone, pour proposer une solution complémentaire baptisée Finish 3D. Une manière de s’investir sur le secteur, qui pourrait représenter 30 % du CA de Binc dans les 10 ans qui viennent.

 

http://mmptechnology.com

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte