Bilan positif pour Pacte PME

PactePME présente ses résultats après dix-huit mois d'activité. Le nombre d'adhérents n'est pas aussi élevé que prévu, mais les bonnes pratiques déployées par les membres de l'association commencent à donner des résultats.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bilan positif pour Pacte PME

Un bon démarrage, mais qui reste à confirmer. L'association Pacte PME effectuait à Paris un premier bilan de son activité après dix-huit mois d'existence. L'association, qui réunit des grands groupes et des institutions, vise à favoriser l'émergence d'entreprises de taille intermédiaire en France. Elle a ainsi instauré une charte de 33 bonnes pratiques et une demi-douzaine de programmes visant à aider les PME à fort potentiel à se développer.

Emmanuel Leprince, le directeur de Pacte PME s'est réjoui de l'augmentation de la part accordée aux PME dans les achats des grands groupes membres de l'association. "Parmi les groupes qui ont déjà publié leurs résultats 2011, on note une augmentation de 470 millions d'euros de la part des PME", estime-t-il. Selon Michel Guilbaut, directeur général délégué d'Oséo et délégué général du MEDEF, PactePME aurait permis d'augmenter de 15 % en 2011 la part des PME dans les achats des grands groupes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

54 adhérents

Mais l'association n'a pas atteint l'objectif plutôt ambitieux qu'elle s'était fixé, à savoir réunir une centaine de membres en 2012. Sept nouveaux signataires ont toutefois été annoncés (Aéroports de Paris, BNP Paribas, Crédit Agricole, ONET, SPIE, Suez Environnement et Veolia), ce qui porte à 54 le nombre d'adhérents. D'après Fabrice Brégier, directeur général d'Airbus et président de l'association, l'arrivée de banques et de spécialistes du service est une tendance importante, qui devrait ouvrir la porte très prochainement à une nouvelle vague d'adhérents. Présent dans la salle, un représentant de la compagnie d'assurances Allianz a d'ailleurs déclaré son intention de rejoindre prochainement l'association.

Vers un Small Business Act public ou privé

Pour aider les PME à se renforcer, l'association a établi une série de propositions qu'elle souhaite adresser au futur gouvernement. Elle propose entre autres une adaptation du code des achats publics pour rendre possible les achats "de gré à gré" (un organisme public pourrait choisir d'accorder un marché à une PME sans publier d'appel d'offres). "Nous souhaitons aussi que la Banque de l'Industrie puisse sauver des PME dont l'activité est essentielle pour les grands groupes", commente Pierre Pelouzet, vice-président de l'association et directeur des achats de la SNCF.

Inspirée par le Small Business Act américain, PactePME propose également la possibilité de réserver certains marchés publics à des PME dès lors que deux PME ont déjà fait des offres raisonnables. Sur cette question du Small Business Act, Fabrice Brégier se veut réaliste. "Aucune régulation gouvernementale ne parviendra à changer l'état d'esprit qui nous a fait arriver dans la situation actuelle, lance-t-il. Aussi, nous sommes prêts à faire tout notre possible pour que soit établi un Small Business Act d'initiative privée."

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS