Bilan déposé, Japan Airlines va dégommer 15 600 emplois

Partager

Pressenti depuis plusieurs semaines, le dépôt de bilan de Japan Airlines (JAL) est intervenu aujourd’hui devant le tribunal de Tokyo, pour bénéficier de la protection de la loi japonaise sur les faillites. Grâce à l’argent public, la compagnie, qui a accumulé une dette de 18 milliards d’euros, continue à honorer les factures de ses fournisseurs et ne cesse pas ses vols.

Mené par une nouvelle direction, le plan de redressement de la première compagnie d’Asie prévoit une nouvelle injection de capitaux publics à hauteur de 2,3 milliards d’euros et la suppression de 15 600 emplois d’ici à fin 2012 (près de 30 % des effectifs), qui devrait se concrétiser par des cessions de filiales. Cinq milliards d’euros d’endettement vont être annulés. JAL interrompra également ses lignes non rentables, 14 internationales et 17 intérieures. Et renouvellera sa flotte avec des avions moins consommateurs en carburant. Son action, qui a perdu 95 % depuis le début du mois, sera radiée de la cote le 20 février. Avec une capitalisation de 150 millions de dollars, la compagnie vaut moins qu’un seul Boeing 747.

« Si JAL n'avait pas été la première compagnie aérienne du pays, une telle procédure aurait pu signifier la disparition de l'entreprise. Mais c'est JAL et elle bénéficie du soutien du ministère des Transports, a précisé le ministre des Transports Seiji Maehara. Aujourd'hui ne marque pas la fin de JAL, mais un nouveau départ ».

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS