Bilan de Farnborough : Airbus surclasse Boeing, Soukhoï s'envole

Partager

256 commandes contre 205, 40,5 milliards de dollars contre 25 (seulement 13 si l'on exclut deux contrats déjà inscrits au bilan commercial), Airbus a dominé son rival Boeing lors de cette 46e édition du salon de Farnborough, marquée par le gros appétit des compagnies aériennes du Moyen-Orient et d'Asie. Sans égaler le record de 600 commandes du Bourget 2007, Farnborough 2008 s'avère un bon cru au regard des turbulences que rencontrent le secteur aérien, sous le double effet de la flambée du carburant et du ralentissement économique mondial. Mais Airbus a déjà prévenu que le second semestre serait nettement plus calme que le premier.

La semaine a également été bénéfique à l'avionneur russe Soukhoï qui a récolté 49 commandes de son avion régional Superjet 100 : 24 de la part du loueur Avialeasing, 5 signées par la compagnie suisse de leasing Ama Asset Management Adviser et 20 en provenance d'une compagnie opérationnelle sur le marché européen depuis plusieurs années, mais dont l'identité ne sera révélée qu'en septembre. Véritable espoir de renaissance de l'aéronautique civile russe, le Superjet 100, équipé d'un moteur Snecma, dispose d'une capacité de 75 à 100 passagers. Un modèle à 120 places est à l'étude. Avant le salon, 73 commandes fermes avaient été enregistrées. A l'heure actuelle, les premiers Superjet 100 seront livrés à Aeroflot au second semestre 2009, avec un an de retard. D'ici 2024, Soukhoï espère en vendre 800 exemplaires, à un prix unitaire de 28 millions de dollars.

De son côté, la branche aéronautique de General Electric a engrangé près de 4 milliards de dollars de contrats à Farnborough (en tenant compte des commandes de produits GE et celles du motoriste CFM International, coentreprise avec le Français Safran).





Matthieu Maury et Canu

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS