Bilan contrasté des intentions d’embauche au second trimestre

Les intentions d’embauche ont augmenté au second trimestre 2009. Les CDD de moins d’un mois sont en hausse. Les TPE sont plus dynamiques que les PME ou les grandes entreprises. L’industrie est fortement touchée par la détérioration.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bilan contrasté des intentions d’embauche au second trimestre

D’après les statistiques trimestrielles de l’Acoss (souvent surnommée la banque de la sécurité sociale), les intentions d’embauche ont progressé de 1 % au second trimestre de 2009 par rapport au trimestre précédent. C’est la première hausse de cet indicateur depuis un an. Il est pourtant trop tôt pour en tirer des conclusions définitives.

En effet, les chiffres communiqués par l’Acoss ne tiennent pas compte de l’intérim, qui connaît une situation difficile. La hausse des intentions d’embauches provient d’abord d’une augmentation du nombre de CDD courts,(d’une durée de moins d’un mois). La hausse pour ce type de contrat atteint 2,5 %. Les intentions d’embauche sous forme d’un CDD de plus d’un mois n’augmentent que de 1,1 %, tandis que les CDI sont en recul de 4,8 %.
Autre enseignement de l’étude : les TPE (entre 0 et 19 salariés) sont les plus dynamiques sur le front de l’embauche : +2,4 % pour les embauches longues (CDD de plus d’un mois ou CDI) et 3 % pour les contrats courts. En revanche, dans les PME et les grandes entreprises, les intentions d’embauche longue continuent de baisser, « mais à un rythme moindre », notent Benjamin Collin et Madeleine Vong, les auteurs de l’étude. Les embauches de moins d’un mois augmentent de 2,2 % au second trimestre.

L’exception de l’industrie agro-alimentaire

Tous les grands secteurs de l’économie sont touchés par la baisse des intentions d’embauche de plus d’un mois, aussi bien l’industrie que le tertiaire ou le BTP. « Plusieurs secteurs touchés par le retournement conjoncturel montrent des signes de reprise au deuxième trimestre 2009 : les transports et entreposage (+ 5,9 %), les activités immobilières (+ 2,7 %) et les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie (+ 4 %) […] Les industries agro-alimentaires (+ 6,2 %) tirent à la hausse la croissance de l’industrie, puisque ce secteur représente 38 % du total de ces embauches longues », poursuivent les auteurs de la note. Les industries extractives (+ 20,9 %), l’habillement textile cuir (+0,9 %) ou l’industrie des plastiques et autres produits non minéraux (+ 0,6 %) connaissent une hausse des intentions d’embauche longue.
Les autres secteurs industriels ne connaissent pas ce regain, au contraire. Par exemple, les intentions d’embauches longues ont chuté de 19,3 % dans la métallurgie, ou de 16,1 % dans l’industrie chimique au second trimestre.

Christophe Bys

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS