Transports

Bientôt un service garanti dans les transports. La fiscalité des entreprises réformée ? L'électronique se numérise. Leclerc règle ses problèmes de succession...

,

Publié le

Bientôt un service garanti dans les transports. Le président de la République a réaffirmé hier, la nécessité d'un service minimum, en cas de grève, notamment dans les transports publics. Le Chef de l'état souhaite étendre le système d'"alarme sociale" mis en place à la RATP pour éviter en amont les blocages, souligne Les Echos. Faute d'accord avec les organisations syndicales, le gouvernement pourrait être amené à légiférer pour imposer le service garanti, comme dans de nombreux pays européens.

La fiscalité des entreprises réformée ? L'exonération de taxe professionnelle pour les nouveaux investissements, annoncée par le Chef de L'état, puis sa suppression programmée, pourraient annoncer une réforme de plus grande ampleur, remarque Les Echos. Francis Mer, le ministre de l'Economie et des Finances, veut non seulement abolir cet impôt tant critiqué, mais également repenser l'ensemble des assiettes fiscales pour tous les prélèvements touchant les entreprises.

L'électronique se numérise. Les grands de l'informatique lancent une OPA sur l'électronique grand public, titre Les Echos. La technologie numérique dans les produits électroniques entre en force, au gré des baisses de prix, chez les consommateurs et remplace les anciens appareils. Mais elle pourrait aussi rebattre les cartes au sein des grands acteurs du marché. Les fabricants de PC, essentiellement des américains, veulent reprendre une part du gâteau de l'électronique de loisir, soumis à l'hégémonie des japonais, depuis une ou deux décennies.

Leclerc règle ses problèmes de succession. Edouard Leclerc a cédé ses marques à ses adhérents, révèle LSA. Depuis quelques jours, les adhérents Leclerc sont propriétaires de la marque et de ses dérivés que le fondateur du groupement a décidé de leur vendre. La Transaction qui aurait été conclue pour une somme de 120 millions d'euros, doit renforcer la sécurité et le développement de l'enseigne, a assuré Michel-Edouard Leclerc dans un entretien au magazine.

Le marché du PC se redresse. Après deux années moroses, le marché a progressé de 10 % en France et dans le monde, indique La Tribune. Ce dynamisme est du, pour une grande part à la guerre des tarifs que se sont livrés les deux géants américains Dell et Hewlett-Packard. La baisse du dollar, les nouvelles technologies plus accessibles et l'explosion des accès à internet, notamment grâce aux offres ADSL, ont sans doute également poussé la consommation. Les entreprises ont, en revanche, plutôt limité leurs achats l'année dernière et pourraient tirer le marché en 2004.

La Deutsche Bank rattrapée par le scandale Parmalat. Les banques italiennes ne semblent pas les seules impliquées dans la déconfiture du groupe agroalimentaire italien, rapportent le Wall Street Journal et La Tribune. La première banque privée allemande a organisé le placement d'un gros emprunt obligataire et a réalisé de nombreux aller-retour dans le capital du géant laitier, à l'automne. Elle a détenu jusqu'à 5,16 %de l'entreprise, devenant son second actionnaire et se voit reprocher par la justice d'avoir négligé son obligation de surveillance.

Meubles, comprendre la crise pour mieux rebondir. Après avoir traversé deux années noires, les professionnels cherchent à ajuster leur offre aux attentes des ménages, analyse dans son dossier, le magazine LSA. Les industriels du secteur redoutent le schéma type textile, note Les Echos. En majorité déjà équipé, le consommateur n'a plus de besoin exprimé. Aux fabricants et aux distributeurs, qui réalisent entre 8,2 et 8,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires, de le faire craquer. En 2002, 275 créations de magasins d'ameublement ont été autorisées dans l'hexagone.

Glaxo aurait sous-estimé ses revenus. Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline est dans le collimateur de la justice américaine, accusé d'avoir minimisé ses bénéfices sur certains médicaments, particulièrement son anti-ulcéreux Zantac, dans les années 90, relève le Financial Times. Les autorités fiscales outre-Atlantique lui réclameraient des arriérés de plus de 5 milliards de dollars. GSK a déjà provisionné environ un milliard et demi de livres dans l'attente du procès.

Didier RAGU

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte