Bientôt la rentrée pour la première promotion Stanford-Polytechnique

Une trentaine d’ingénieurs et post-doctorants s’apprêtent à suivre la formation à l’entrepreneuriat innovant que la business school de l’université californienne de Stanford a choisi d’ouvrir à Paris, en partenariat avec Polytechnique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bientôt la rentrée pour la première promotion Stanford-Polytechnique

Ils sont ingénieurs ou en post-doc, Français pour moitié, venus du reste de l’Europe pour l’autre moitié… Une trentaine de jeunes diplômés scientifiques ou chercheurs – entre 23 et 26 ans pour la plupart - démarreront dans quelques jours, à Paris, la formation à l’entrepreneuriat innovant que la Graduate School of Business de l’université américaine de Stanford a choisi d’ouvrir en France. Depuis sept ans, la prestigieuse institution californienne propose cette formation de 200 heures sur son campus de la Silicon Valley. Après avoir exporté son modèle en Inde, elle a souhaité disposer d’un site en Europe avant d’en ouvrir un autre à Pékin, en 2014.

Apprendre aux scientifiques à commercialiser leurs innovations

“Stanford voulait, en Europe, s’appuyer sur un partenaire. Nous avons réussi à la convaincre que Polytechnique répondait à son niveau d’exigence côté scientifique, et avait, malgré sa petite taille par rapport aux universités américaines, la capacité à rayonner auprès des autres institutions européennes, explique Bruno Martinaud, directeur du master Entrepreneuriat de Polytechnique, à l’origine de ce partenariat. Car le programme doit être réellement européen, et non français.

Objectif de cette formation de 200 heures : donner à de jeunes scientifiques de haut niveau les compétences nécessaires à la création d’une entreprise innovante, ou au développement de leurs innovations. Un créateur de start-up y a, par exemple, envoyé l’un de ses ingénieurs, pour développer son sens de l’entrepreneuriat. Et les candidats ont été sélectionnés non seulement sur leur background scientifique, mais aussi sur leur motivation entrepreneuriale et l’opportunité réelle, pour eux, de développer une de leurs innovations », explique Bruno Martinaud.

Des cours en visioconférence par les meilleurs profs de Stanford

Les cours, les fondamentaux de la création d’entreprise et du management, seront donnés en visioconférence par la crème des enseignants de la Graduate School de Stanford , selon Bruno Martinaud, et parfois par ceux de Polytechnique. Seront invités à témoigner de leur parcours des entrepreneurs et investisseurs californiens et européens. Aux 100 heures de cours proprement dit s’ajouteront 100 heures de travail sur projets réels de commercialisation, apportés par les stagiaires eux-mêmes.

Plus court qu’un MBA, puisqu’il ne dure que cinq sessions de deux jours et demi réparties de septembre à novembre, le programme est aussi moins cher : 7000 euros. Il devrait monter en puissance l’an prochain, et accueillir une cinquantaine de participants, majoritairement non français. Ce vrai partenariat une très belle opportunité pour Polytechnique, dans le cadre de sa stratégie naissante de développer l’entrepreneuriat innovant au sein de l’école, conclut le responsable du programme. Rentrée de la première promotion le jeudi 19 septembre au soir. Dîner offert.

Cécile Maillard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS