Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Bientôt deux nouvelles usines dans les fixations aéronautiques à Casablanca

, , , ,

Publié le

Alcoa Fastening Systems et Ateliers de Haute Garonne prévoient d’implanter tous deux en zone franche, près de Casablanca, un site de fixations aéronautiques. En jeu : 3 à 400 emplois et jusqu’à près de 1 000 à terme.

Bientôt deux nouvelles usines dans les fixations aéronautiques à Casablanca
L'aéronautique connait une croissance à deux chiffres au Maroc
© invest.gov.ma

Les entreprises citées

Du nouveau sur la zone franche Midparc à Nouaceur près de Casablanca. Lors des Assises de l’industrie du Maroc, le mercredi 2 avril, des conventions d’investissement ont été signées entre le gouvernement marocain et les industriels Alcoa Fastening Systems et Ateliers de Haute Garonne. Il s’agit de la construction de deux usines sur ce parc industriel situé près de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Les sites pourraient totaliser à terme près d’un millier d’emplois.

4 millions d'euros d'investissements chacun

L’usine d’Alcoa, la plus importante doit s’étendre sur 6 000 m² couverts dès sa phase initiale, selon un proche du dossier. Avec un objectif d’emplois de 200 à 300 salariés. L’investissement en équipements, hors foncier et bâtiments devrait dépasser 4 millions d’euros selon la même source. Le groupe d’aluminium américain Alcoa est l’un des leaders mondiaux des fixations automobiles et aéronautiques via sa division Alcoa Fastening Sytems qui possède une trentaine de sites sur la planète. Son siège Europe basé en France a piloté le projet au Maroc où le groupe dispose déjà d'une implantation à Bouskoura en périphérie de Casablanca notamment suite au rachat en 2009 de la PME Demicron.

Le second projet d’investissement sur Midparc est porté par la société Ateliers de la Haute Garonne (AHG) (Ets Auriol), une PME familiale créée en 1915 et basée à Balma (31) près de Toulouse. Pour cette entreprise qui travaille dans l’aéronautique civile ou de défense, il s’agit d’un projet en plusieurs tranches. La première étape porterait sur 1 300 m2 avec une extension possible jusqu’à 4000  à 5000 m². L’effectif sur ce site, autour de 200 salariés au stade initial pourrait à terme atteindre 700 personnes de source marocaine. L’investissement initial se situe hors foncier aux alentours de 4 millions d’euros.  Ces investissements qui restent encore au stade du Memorandum of understanding (Mou) sont suffisamment engagés pour avoir fait l’objet d’une signature solennelle en présence du roi Mohammed VI lors de ces Assises de l’industrie.

La part belle aux "écosystèmes industriels"

Au cours de celles-ci, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, a dévoilé la nouvelle politique industrielle du royaume. Celle-ci fera la part belle aux "écosystèmes industriels", à savoir la constitution progressive de chaines de valeur complètes dans quelques "métiers mondiaux" dont l’aéronautique. Cela tombe bien "ces investissements se situent tous deux dans le secteur des fixations aéronautiques, cela renforce la taille critique et les compétences de la plate-forme industrielle marocaine", indique un proche du dossier. Une fois les projets concrétisés ils seront éligibles aux aides à l’investissement notamment via le fonds Hassan II.

La zone franche Midparc s’étend sur 124 hectares. Elle est destinée à accueillir des entreprises du secteur aéronautique ou d’autres industries à valeur ajoutée. Les sociétés qui s’y installent bénéficient sur leurs activités à l’exportation d’exonération fiscale sur l’impôt sur les sociétés pendant 5 ans puis d’un taux réduit de 8,75% durant 20 ans. C’est sur cette même zone franche que le groupe Bombardier construit actuellement une usine de composants qui doit ouvrir cette fin d’année.
A Casablanca, Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle