Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

BIENS DE CONSOMMATIONLa réorganisation d'Unilever France est lancéeMise en vente de Bénédicta, cession du site de lessive d'Haubourdin, suppressions de postes au siège..., le grand ménage a commencé.

Publié le

BIENS DE CONSOMMATION

La réorganisation d'Unilever France est lancée

Mise en vente de Bénédicta, cession du site de lessive d'Haubourdin, suppressions de postes au siège..., le grand ménage a commencé.



C'était le 22 février dernier : Unilever annonçait la suppression de 100 sites industriels et de 25 000 emplois. Quelques jours plus tard, le comité de coordination européen précisait que " 12 500 emplois seraient supprimés en Europe d'ici à cinq ans ". En France, le " ménage " vient de commencer sur les chapeaux de roue ! Le 7 avril, au siège du groupe, à Rueil-Malmaison, les responsables de Bénédicta ont été avertis d'une cession imminente de leur marque. Après l'achat d'Amora en novembre 1999, Unilever a été sommé par la Commission européenne de céder Bénédicta d'ici à moins d'un an. Heinz, Nestlé, Intermarché et un fabricant belge seraient sur les rangs. Un comité central d'entreprise est prévu à Rueil le 27 avril. Hostile à la vente, l'intersyndicale CGT-CFDT de l'usine de condiment de Seclin (Nord) multiplie les rendez-vous : après la Commission européenne, elle a rencontré à la fin mars Martine Aubry.

La liste est longue !

Mais la restructuration d'Unilever en France ne s'arrête pas là. A Haubourdin (Nord), l'usine qui produit les lessives sous les marques Skip, Omo, Coral et Persil vient d'être cédée à Bilore. Spécialiste des marques de distributeurs, ce groupe espagnol reprendra 230 des 435 salariés. La restructuration n'épargne pas non plus le siège d'Unilever. Pour faire des économies de structure et créer un pôle alimentaire, Astra-Calvé (margarine, Boursin, Puget...) sera rapproché, en juin, avec Fralib (Lipton, Royco). Ce qui entraînera 85 suppressions de postes sur un effectif de 625 personnes. Encore autonome, Amora devrait être accolé à ce nouveau pôle d'ici à un an. En revanche, si le sort des sites de Boursault et de Royco reste inconnu, la direction a garanti la survie du site Puget, à Vitrolles, et celle, jusqu'en 2001, de la margarine à Asnières. Echaudés par la fermeture de sept usines belges et par 2 000 suppressions de postes en Allemagne, les syndicats français préparent la riposte. Le 28 avril, les salariés des sites menacés manifesteront à Paris. Et le 2 mai, à Rotterdam, devant l'assemblée des actionnaires au siège du groupe.



Unilever en France

Chiffre d'affaires : 20,2 milliards de francs

Effectif : 10 500 personnes

Activités : produits alimentaires, cosmétiques, lessives

Marques : plus de 70, dont Astra, Puget, Boursin, Calvin Klein, Carte d'Or, Lipton, Royco, Skip, Omo...

inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle