Biden rencontre des responsables afghans, sur fond de retrait militaire

par Jonathan Landay et Steve Holland

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Biden rencontre des responsables afghans, sur fond de retrait militaire
Le président américain Joe Biden devait recevoir ce vendredi son homologue afghan Ashraf Ghani et le président du Haut Conseil afghan pour la réconciliation nationale, Abdullah Abdullah, dans le cadre de discussions sur la sécurité de l'Afghanistan avant le retrait des dernières troupes américaines. /Photo prise le 24 juin 2021/REUTERS/Jonathan Ernst

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden devait recevoir ce vendredi son homologue afghan Ashraf Ghani et le président du Haut Conseil afghan pour la réconciliation nationale, Abdullah Abdullah, dans le cadre de discussions sur la sécurité de l'Afghanistan avant le retrait des dernières troupes américaines.

Cette rencontre à la Maison blanche revêt un caractère symbolique pour le président afghan, prompt à l'interpréter comme une marque de soutien de Joe Biden alors que les taliban ont lancé ces derniers jours une série d'offensives dans le nord de l'Afghanistan. Les taliban étaient jusqu'ici présents essentiellement dans le sud du pays.

"Au moment où le moral est incroyablement fragile et où les choses se dégradent, tout ce que l'on peut faire pour aider à remonter le moral et à renforcer le gouvernement vaut la peine d'être fait", a déclaré Ronald Neumann, ancien ambassadeur des Etats-Unis à Kaboul.

"Inviter Ghani ici est un signe suffisamment fort montrant que nous le soutenons", a-t-il ajouté.

Cette première rencontre entre Joe Biden, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah depuis l'accession à la Maison blanche du président démocrate se concentrera sur "la poursuite de notre engagement envers le peuple afghan" et les forces de sécurité, a précisé Karine Jean-Pierre, porte-parole de la Maison blanche.

Joe Biden a demandé au Congrès de débloquer 3,3 milliards de dollars d'aide pour la sécurité de l'Afghanistan l'an prochain. Trois millions de doses de vaccins contre le COVID-19 vont être également envoyées à l'Afghanistan.

Le président américain exhortera Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, rivaux lors des deux dernières élections présidentielles afghanes, à "former un front uni". Il réaffirmera par ailleurs le soutien des Etats-Unis à l'accord de paix négocié avec les taliban, a indiqué Karine Jean-Pierre.

Les Etats-Unis ont commencé le retrait de leurs 2.500 soldats encore déployés en Afghanistan et ont pour objectif de quitter complètement le pays d'ici le 11 septembre prochain, date symbolique qui coïncidera avec le vingtième anniversaire des attentats à New York et Washington.

Les responsables américains, ont clairement indiqué que Joe Biden ne suspendrait pas ce processus lancé par son prédécesseur, Donald Trump. Il est également peu probable qu'il approuve un soutien militaire américain à Kaboul pour bloquer l'offensive des talibans au-delà du conseil, du renseignement, et de la maintenance dans l'aéronautique.

(Reportage Patricia Zengerle, Phil Stewart, Idrees Ali et Mark Hosenball; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS