BicentenaireLe Cnam et Polytechnique sont-ils toujours dans le coup?Ces deux écoles doivent réinventer leur avenir qui est aussi celui de l'industrie

Partager

Bicentenaire

Le Cnam et Polytechnique sont-ils toujours dans le coup?

Ces deux écoles doivent réinventer leur avenir qui est aussi celui de l'industrie

Polytechnique et le Cnam, deux des écoles* de l'an III de la République, célèbrent leur bicentenaire. Deux institutions étroitement associées à l'industrie, mais de manière contrastée. Sélectionnant l'élite de l'élite, la première est la voie royale qui conduit aux postes de direction. Synonyme de promotion sociale, la seconde forme des cadres qui se battent sur le terrain. Chacune a jusqu'ici bien joué son rôle. Aujourd'hui, toutes deux sont confrontées à des défis comparables. Les polytechniciens n'ont pas de rivaux pour concevoir et mener à bien de grands programmes aéronautiques et nucléaires ou pour conjuguer avec brio le public et le privé. Mais, il leur faut désormais affronter un univers mondialisé où ce n'est plus le technocrate, mais le client qui fait la loi. Quant au Cnam, après avoir été longtemps pratiquement seul sur son marché, le voici de toute part concurrencé par de nouvelles formations continues au diplôme d'ingénieur. Ou bien, il se rallie aux modes du temps ou bien, il se banalise. Ces remises en cause sont saines. Ces deux écoles ont les moyens de réinventer leur avenir qui est aussi celui de l'industrie française.

* Les autres sont l'Ecole normale supérieure, l'Institut des langues orientales et le Conservatoire national de musique.

USINE NOUVELLE - N°2447

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS