Bic pourrait réduire ses investissements en France

Le groupe français Bic, confronté à la prochaine suppression d'une taxe anti-dumping européenne sur les briquets chinois, aurait décidé de réduire ses investissements sur son unique site français de Redon (ouest), dont la quasi-totalité de la production est exportée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bic pourrait réduire ses investissements en France

"Nous allons revoir nos investissements. Comme nos ventes mondiales augmentent, nous allons augmenter nos capacités, y compris à Redon, mais pas autant que ce que nous avions prévu", a déclaré François Bich, directeur général en charge de l'activité briquet.

La Commission européenne a confirmé au groupe avoir recommandé de ne pas ouvrir de procédure de renouvellement de la taxe anti-dumping sur les briquets à pierre d'origine chinoise.

La suite à lire sur LSA : Bic réduit ses investissements face au futur abandon d'une taxe antidumping

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS