BHP espère intimider ses rivaux avec d'énormes profits

MELBOURNE (Reuters) - BHP Billiton devrait annoncer mercredi un bond de 50% de ses profits semestriels et des liquidités importantes grâce auxquels il espère décourager ses rivaux potentiels de faire une contre-offre pour racheter le canadien Potash.

Partager

BHP a en fait confirmé les attentes du marché et le premier groupe minier mondial, qui a fait une offre hostile de 39 milliards de dollars (30,7 milliards d'euros) sur Potash, devrait faire état d'un bénéfice de 6,9 milliards de dollars au titre de son second semestre.

"De toute évidence, ce seront de très bons résultats (...) Le bilan est dans un état excellent et le cash flow sera important", commente James Bruce, gestionnaire de portefeuille chez Perpetual Investments, qui détient des actions BHP.

Potash, qui a appelé ses actionnaires à rejeter l'offre de BHP, a dit qu'il discutait avec d'autres prétendants possibles. Mais les candidats à une contre-offre devraient être rares.

Le journal canadien Globe & Mail, sur son site internet, écrit mardi que le groupe minier Rio Tinto réfléchit à une offre conjointe avec un partenaire chinois.

Selon le Globe & Mail, qui s'appuie sur des sources anonymes, Rio Tinto serait en train de considérer une offre avec un acteur chinois avec lequel il renforce ses relations.

Un porte-parole de Rio s'est refusé à tout commentaire.

Investisseurs, analystes et banquiers minimisent la possibilité d'une contre-offre de la part de Rio, échaudé par l'inflation de sa dette lors de son rachat d'Alcan en 2007. Rio, qui a cédé ses actifs dans la potasse pour réduire sa dette, prévoit déjà 13 milliards de dollars de projets d'investissements jusqu'en 2011.

Interrogé sur Potash, le groupe chinois Aluminium Corp of China (Chalco), qui cherche à se diversifier, a pour sa part éludé la question mardi en répondant qu'il visait des activités dans le charbon et les minerais rares.

"Les investissements de Chalco doivent respecter nos critères d'investissement. Nous ne sommes pas intéressés par tout", a dit aux journalistes son dirigeant Xiong Weiping.

Lundi, le groupe minier brésilien Vale, également cité comme un chevalier blanc potentiel, avait démenti avoir fait une offre pour Potash.

BHP propose 130 dollars par action pour racheter Potash. Selon un sondage réalisé la semaine dernière par Reuters auprès de 11 investisseurs mondiaux, ceux-ci espèrent en moyenne une offre améliorée de 25%, autour de 162 dollars par action Potash.

Un autre sondage Reuters auprès de 15 analystes en Amérique du Nord et en Europe conclut à une transaction possible autour de 157 dollars par action.

Sonali Paul, Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS