International

Bétondégivrant

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Des aéroports américains pourraient bientôt bénéficier d’un béton dégivrant mis au point à l’université de Nebraska-Lincoln (États-Unis). La formulation du béton comprend jusqu’à 20 % de copeaux d’acier et de particules de carbone afin de rendre le matériau conducteur d’électricité. Ce dégivrage pourrait être finalement moins coûteux que les méthodes traditionnelles (sel, produits chimiques), qui sont aussi plus polluantes. L’objectif est d’équiper les zones du tarmac utilisées par les services (transfert des bagages, approvisionnement en fuel et en repas…). La technologie est en cours de test par la Federal Aviation Administration (FAA). D’autres usages sont envisagés, par exemple sur des trottoirs ou des carrefours routiers.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte