Bernard Tapie, Florange, Thales : la matinale de l’industrie

Ce mardi 11 décembre, les sujets industriels faisaient encore la une : les suites du dossier Florange, Bernard Tapie s'en prend à Arnaud Montebourg, et la succession de Luc Vigneron à la tête de Thales.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bernard Tapie, Florange, Thales : la matinale de l’industrie

Montebourg a "une vision nord-coréenne de l’économie"

Bernard tapie, interrogé dans le Parisien ce matin, a la dent dure contre le ministre du Redressement productif. Questionné sur les rumeurs selon lesquelles il aurait subi des pressions de l’Elysée pour le rachat du groupe Hersant Media, il explique : "GHM ne doit pas d’argent à l’Etat. Il est donc incompréhensible qu’un ministre fasse du forcing. Montebourg veut choisir les entreprises, les plans d’action, c’est une vision nord-coréenne de l’économie."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les idiots du village global"

En déplacement à Bruxelles pour la réunion des ministres européens de l'Industrie, Arnaud Montebourg n'a pas rouvert le dossier Florange. Il a en revanche ressorti celui des constructeurs automobiles coréens, rapporte le Monde. Ces "pays émergents sans vergogne" qui ne reculent pas, eux, devant les aides d'Etat et rient "avec le reste du monde" de la "naïveté" européenne. "Nous sommes les idiots du village global", a déclaré le ministre du Redressement productif.

La succession de Luc Vigneron

La Tribune l’affirme sur son site internet : le conseil d'administration du groupe d'électronique, qui doit désigner un nouveau patron pour succéder à Luc Vigneron, a finalement été repoussé au 20 décembre. Il devait initialement se tenir le jeudi 13 décembre. "L'Etat et Dassault Aviation n'ont pas encore trouvé un compromis sur le nom du successeur de Luc Vigneron", affirme le quotidien citant des sources concordantes.

La grogne des Florange contre les politiques

Le Nouvel Observateur publie une interview du responsable FO du site d’ArcelorMittal à Florange, Norbert Cima. Il estime que la gauche a trahi son camp. Lorsqu’arrive la question sur Ulcos et le soutien de François Hollande, la réponse est amère : "Il devrait arrêter de nous enfumer. Avec Nicolas Sarkozy, au moins, c’était clair. On a été "gazé" dès notre arrivée à Paris. Une fois de plus, la gauche nous a trahis. Michel Liebgott, député socialiste de la Moselle, a beau dire "on s’est fait entuber", c’est sa majorité à lui qui prend les décisions. Les élus locaux n’ont qu’à demander la démission de Jean-Marc Ayrault."

Quant à savoir qui a "failli" dans le dossier Florange, la sentence est sans appel : le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "Il a trahi son propre camp. La seule fois où il a tranché quelque chose dans son gouvernement, c’est pour en arriver là. Comment a-t-il pu contredire Arnaud Montebourg, dont le projet de reprise tenait la route ?"

Le dopage… en entreprise

"Il n'y a pas que les Tom Simpson ou Lance Armstrong pour repousser les limites de leurs performances à l'aide de substances diverses et variées", constate Les Echos dans une enquête consacrée aux pratiques dopantes qui se généralisent dans les entreprises. Ouvriers, employés, cadres, ils ont recours à divers moyens pour booster leurs performances, de la caféine, à l’alcool jusqu’aux substances illicites.

La TNT étoffe son bouquet

A partir de demain, mercredi 12 décembre, 6 nouvelles chaînes viendront grossir l’offre du réseau numérique hertzien. Le quotidien régional Sud-Ouest en fait sa couverture.

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS