Berkem vise un tour de table de 40 M€

Partager
Berkem vise un tour de table de 40 M€

Berkem a lancé le 22 novembre 2021 son introduction en Bourse sur l’Euronext Growth, à Paris. En proposant des titres dans une fourchette indicative de 8,49 à 10,03 € par action, le groupe néo-aquitain entend lever 40 millions d’euros d’ici au 3 décembre 2021, date de clôture de l’opération. Dès l’annonce de son intention d’entrer en Bourse le 10 novembre , des investisseurs institutionnels s’étaient engagés à hauteur de 12,8 M€. Dès le lancement de l’opération, des engagements de souscription à hauteur de 24,1 M€ avaient déjà pris par Danske Bank (environ 50 %), DNCA, Lombard Odier, Lupus Alpha, Financière Arbevel, Hermitage Gestion Privée et P. Hottinguer & Cie. Près de 50 % du montant de cette levée de fonds sera alloué à l’optimisation de la structure financière du groupe, notamment via le remboursement de dettes. Avec cette opération, la société souhaite également accélérer. Avec un chiffre d’affaires de 41 M€ en 2020, Olivier Fahy, fondateur du groupe, a pour objectif d'atteindre les 65 M€ en 2024. « Ce chiffre d’affaires pourrait être porté à 85 M€ si nous réalisons des opérations de croissance externe », a-t-il ajouté. Pour atteindre cet objectif ambitieux, 25 % des fonds levés seront destinés à l’expansion géographique du groupe, en priorité le développement de marché à l’international. Et les 25 % restants de cette opération seront destinés au renforcement de la capacité d’investissement pour la croissance externe.

Un marché en pleine expansion

Si Berkem affiche un objectif si ambitieux, c’est parce que la société croit au biosourcé. « Les produits chimiques biosourcés représentaient 10 % de la valeur du marché en 2018, et devraient atteindre 12 % en 2022. Ce marché devrait croître de 15 % par an d’ici à 2028 », explique Olivier Fahy. Selon les estimations du groupe, les produits chimiques biosourcés représenteraient alors un marché d'environ 28 Mrds €. Aujourd’hui, près de 45 % du portefeuille de Berkem est biosourcé, une proportion qui devrait augmenter progressivement puisque 100 % des produits du groupe pourraient être biosourcés. Afin de profiter de la dynamique de ce marché, le groupe s’appuie sur trois axes de développement : l’extraction végétale à destination des marchés de l’alimentation et de la cosmétique ; augmenter le taux de molécules biosourcées dans les formulations des produits de préservation de bois, les peintures et les produits de désinfection ; et les solutions suractivées. Ces dernières sont des molécules biosourcées intégrées dans les formulations conventionnelles pour diminuer la quantité de principes actifs de synthèse. « Notre stratégie n’est pas un schéma de remplacement mais d’accompagnement de l’intégration de la chimie biosourcée dans la chimie conventionnelle », explique Olivier Fahy.

Un développement industriel à l’international ?

Actuellement, Berkem dispose de trois sites industriels. Le site historique du groupe, à Gardonne (Dordogne), mis en service en 1964 et acquis en 1993 lors de la création de Berkem, réalise l’extraction d’actifs naturels, et, depuis la reprise de la société Adkalis, les solutions de protection du bois. Depuis la reprise de la société Eurolyo à Chartres (Eure-et-Loir), le groupe réalise des lyophilisations. À La Teste-de-Buch, en Gironde, Berkem a repris la société Lixol et y développe des résines alkydes. « Même si notre expansion géographique se fera surtout autour du développement de nos marchés, il n’est pas exclu que nous construisions un site industriel », avance Oliver Fahy. En effet, il est possible que certains clients, notamment aux États-Unis, demandent une production à proximité directe. En revanche, les activités d’extraction et de purification seront conservées en France.

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS