Bercy ne "bouleversera pas" son portefeuille de participations dans les entreprises

Dans une communication au Conseil des ministres du 2 août, le ministère des Finances a annoncé que l'Etat entendait se doter d'une "doctrine de gestion active de ses participations" dans les entreprises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bercy ne

"Les ressources publiques en capital pour financer l'investissement doivent pouvoir être mobilisées sans recourir à l'endettement, au service de nouveaux acteurs économiques porteurs de projets innovants et structurants pour le pays et, le cas échéant, au service d'interventions défensives".

La ligne de défense de Bercy pour justifier le désengagement programmé de l'Etat du capital de certaines entreprises publiques est claire. Dégager du cash pour le réinvestir sans toucher au budget de la nation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Comme indiqué par l'Elysée le 2 août, Bercy a confirmé que l'Etat allait se doter d'une "doctrine de gestion active de ses participations" pour "clarifier sa présence directe au capital d'entreprises" dans "un cadre budgétaire contraint", rapporte l'AFP.

Un communiqué commun des ministères des Finances et du Redressement productif annonce que "l'Etat pourra envisager de réduire les niveaux historiques de participation publique dans certaines entreprises".

Pour autant, la France ne bouleversera pas son portefeuille, assure Bercy, et ses "4 milliards d'euros de recettes budgétaires annuelles".

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS