Benoît Hamon hausse le ton envers les fraudeurs de l'agroalimentaire

Le ministre de la Consommation souhaite un alourdissement des sanctions envers les entreprises du secteur agroalimentaire mises en cause pour fraude. Une loi est en préparation en réponse au scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats préparés au boeuf en février dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Benoît Hamon hausse le ton envers les fraudeurs de l'agroalimentaire

Le ministre de la Consommation Benoît Hamon part en guerre. L'épisode - loin d'être terminé - du scandale de la viande de cheval l'a poussé à frapper un grand coup pour "assainir" les pratiques du secteur agroalimentaire français.

Dans un entretien accordé aux Echos du 17 avril, le ministre détaille son projet de loi sur la consommation que le Conseil des ministres entérinera le 2 mai. "Je souhaite donner aux sanctions pour fraude économique un caractère vraiment dissuasif, afin de protéger le consommateur. Elles visent tous les délits de tromperie les plus graves. J'entends par là les pratiques commerciales trompeuses, les abus de faiblesse, les falsifications et la commercialisation de denrées alimentaires dangereuses pour la santé", explique-t-il au journal.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ainsi, les amendes infligées aux fraudeurs mettant en danger "des filières entières" dans le domaine alimentaire seront décuplées.

Benoît Hamon avoue avoir été "frappé" par le nombre de récidivistes impliqués dans le scandale de la viande de cheval, et par les faibles amendes prévues en cas d'escroquerie, "moins lourdement sanctionnée qu'un vol à l'étalage", s'étonne-t-il. Et d'annoncer son projet de "décupler les amendes pour les délits graves pénalisant des filières entières" et des "sanctions équivalant à 10 % du chiffre d'affaires (du fraudeur). Je prévois aussi d'interdire toute activité commerciale au coupable convaincu de tromperie".

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS