Electronique

Bénéfices records pour les géants américains du numérique

, , ,

Publié le

Intel, IBM et Google publient leurs résultats jeudi. Les trois groupes ont enregistré une forte croissance de leurs bénéfices. Mais cela n'est pas forcément suffisant pour leurs actionnaires.

Bénéfices records pour les géants américains du numérique © Wlodi - Flickr - C.C.

Le numérique, filière qui ne connaît pas de crise. Les résultats des géants du secteur contribuent à maintenir cette image : pour Intel, les analystes parlent de "record".

Le numéro un mondial des microprocesseurs aura fait en 2011 12,9 milliards de dollars de bénéfice, en hausse de 13%. "2011 a été une année exceptionnelle pour Intel", confirme le directeur général Paul Otellini. Le chiffre d'affaires annuel du groupe a bondi de 24% à 54 milliards de dollars.

"Avec des produits et des technologies formidables en préparation pour 2012, nous sommes ravis des occasions de croissance que représentent les ultrabooks (ndlr: des ordinateurs à la fois ultra portables et puissants), les centres de données, la sécurité et le lancement de téléphones portables et de tablettes fonctionnant avec (les puces) Intel", explique Paul Otellini.

IBM pas assez fort pour les marchés

IBM a également connu une bonne année 2011. Le bénéfice net du groupe est en hausse de 7% à 15,9 milliards de dollars, et le chiffre d'affaires atteint 106,9 milliards de dollars (+7% également). Mais ces résultats sont inférieurs aux attentes des marchés.

Le PDG d'IBM Ginni Rometty a donc tenu a rappeler que son groupe a vécu une année record "en termes de bénéfice par action, de chiffre d'affaires, de bénéfice opérationnel et de liquidités".

"Nous sommes bien placés pour atteindre notre objectif à long terme de bénéfice par action d'au moins 20 dollars en 2015", précise-t-elle pour rassurer les actionnaires.

Google sanctionné

C'était "une année formidable", pour Larry Page, le directeur général et fondateur de Google. Le bénéfice annuel de son groupe est en hausse de 14,5% à 9,744 milliards de dollars. Même croissance exceptionnelle pour le chiffre d'affaires annuel : +29,3% à 37,91 milliards de dollars.

Mais cela n'a pas suffit à satisfaire les marchés : l'action Google a perdu 8,8% quelques heures après la publication de ces résultats. Les investisseurs se sont montrés déçus par la performance du 4e trimestre, où le bénéfice n'a progressé que de 6,7%.

Larry Page s'était pourtant montré très optimiste pour ses perspectives 2012. "Je suis super excité par la croissance du système (d'exploitation pour appareils portables) Android, de (la messagerie) Gmail et de (l'outil de personnalisation du web) Google+, qui a maintenant 90 millions d'utilisateurs, bien plus du double de ce que j'avais annoncé il y a trois mois" affirme-t-il.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte