Belvédère cherche à sortir du gouffre

Le groupe franco-polonais de spiritueux doit restructurer sa dette estimée à près de 580 millions d’euros, s’il veut sortir de la procédure de sauvegarde.
Partager
Belvédère cherche à sortir du gouffre

C'est dans ce but qu'il a à nouveau fait appel à l’acteur Bruce Willis, déjà engagé dans l’entreprise. Ce dernier a décidé de prendre 3,3% du capital de Belvédère, dont le chiffre d'affaires au premier semestre 2009 n'atteignait pas 450 millions d'euros. En contrepartie, le groupe pourra utiliser l’image de l’acteur pour promouvoir sa marque de vodka Sobieski. Dans la même optique et comme il l’avait déjà laissé entendre, le groupe a décidé de vendre sa filiale Marie Brizard. Une marque qui semble en intéresser plus qu’un. En effet, selon le quotidien économique Les Echos, plus de cinq repreneurs potentiels se seraient manifestés. Parmi eux, sont évoquées les candidatures de Quartier Français, de La Martiniquaise ou du groupe de la Réunion.

Les créances FRN intégrées

Autant d’efforts qui ne semblent pas de trop, suite à la décision du tribunal de commerce de Dijon le 16 décembre. Il a donné raison au groupe de créanciers FRN ayant souscrit un prêt soumis au droit américain, en acceptant que leurs créances soient intégrées au plan de sauvegarde homologué le 10 novembre. Une décision qui risque de placer l’entreprise dans une situation délicate puisqu’elle devra commencer à rembourser ces créanciers dès novembre 2010, pour un montant total avoisinant les 375 millions d’euros. Le 7 ème producteur mondial de vodka a décidé d’interjeter appel. La suite au prochain épisode

0 Commentaire

Belvédère cherche à sortir du gouffre

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS