Bel rachète Safilait, le numéro trois du lait au Maroc

Le groupe fromager Bel prend une participation majoritaire dans le laitier marocain Safilait connu pour sa marque Jibal sur un marché dominé par Centrale laitière, filiale de Danone. Safilait réalise 80 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bel rachète Safilait, le numéro trois du lait au Maroc
Safilait exploite une usine à Azilal au pied de l'Atlas

Expansion au Maroc pour Bel. Le groupe fromager français a annoncé ce 28 mai une prise de participation de 69,82 % du capital et des droits de vote de la société Safilait, via les sociétés de tête Fipar Holding et Sopar. Safilait dont la marque principale est Jibal a enregistré en 2014 un chiffre d’affaires net d’environ 880 millions de dirhams (82 millions d'euros). L'entreprise créée en 2006 par le groupe familial Kettani emploie près de 1 300 salariés. Son siège se situe à Casablanca et elle exploite une usine à Azilal au pied de l'Atlas à 170 km au nord-est de Marrakech.

"Le fondateur de Safilait, la société Yasfi dirigée par Mr Kettani, et Mr Raita, son directeur général, conservent 30,18 % du capital de la société", indique un communiqué de Bel. Fipar holding, filiale d'investissement du groupe public Caisse de dépôt et gestion (CDG) avait pris une participation de 37% dans le groupe en 2011 qu'elle va donc céder.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Safilait est le troisième opérateur laitier marocain et détient environ 7% du marché du lait de consommation, le principal segment de marché derrière la filiale de Danone Centrale Laitière (55%) et Copag (20%), selon le magazine économique marocain Tel Quel. Mais Safilait commercialise aussi d'autres produits laitiers dont des yaourts.

La collecte du lait au Maroc s'élève à 2,4 milliards de litres par an, un important plan de développement de la filière est en cours dans le cadre du "Plan maroc Vert". Il prévoit de doubler la production d'ici à 2020. Comme toutes les entreprises laitières du pays, Safilait est très impliqué dans la production amont.

"Avec cette opération, Bel et Safilait élargiront leur offre sur le marché marocain où les deux sociétés détiennent déjà des marques et des positions fortes", indique Bel.

Le groupe français est déjà présent au Maroc via une usine à Tanger qui fabrique notamment ses marques phares « La vache qui rit » ou "Kiri". Il emploie 1 500 personnes dans le royaume où il est leader du fromage. Selon Antoine Fievet, PDG du groupe Bel cité dans le communiqué : "Bel est fier de sa réussite au Maroc construite avec l’aide de partenaires locaux historiques. Le groupe se félicite de cette nouvelle association avec des industriels marocains reconnus et qui répond totalement à ses objectifs de développement stratégiques".

Le groupe n'a pas divulgé le montant de l'acquisition pas plus que la rentabilité de l'entreprise marocaine. Pour Omar Kettani, PDG de Yasfi : "Ce partenariat permettra ainsi à Safilait de consolider sa position et de passer à une nouvelle étape dans son développement".

L'acquisition est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence et à l’avis du ministère de l’économie du Maroc pour la participation détenue par Fipar Holding. "Les parties espèrent l’obtention de ces accords au cours du troisième trimestre 2015.", précise enfin Bel.
P.-O. R.

Selon le communiqué de Bel, le groupe "a été accompagné pour cette opération sur les aspects financiers de la transaction par Oddo Corporate Finance et KPMG et sur les aspects juridiques par le cabinet Bennani & Associés LLP. Les actionnaires de Safilait ont été accompagnés pour cette opération sur les aspects financiers par Capital Trust et CDG Capital et sur les aspects juridiques par le cabinet Naciri & Associés - Allen & Overy".

 

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS