Beaucoup de pilotes refusent la proposition de prime de Ryanair

DUBLIN (Reuters) - Un nombre important de pilotes de Ryanair refuse la proposition de la compagnie aérienne de travailler 10 jours supplémentaires en échange d'une prime afin de faire face à la pénurie de pilotes ayant entraîné l'annulation de plus de 2.000 vols dans les semaines à venir, a déclaré mercredi une source proche des pilotes.
Partager
Beaucoup de pilotes refusent la proposition de prime de Ryanair
Un nombre important de pilotes de Ryanair refuse la proposition de la compagnie aérienne de travailler 10 jours supplémentaires en échange d'une prime afin de faire face à la pénurie de pilotes ayant entraîné l'annulation de plus de 2.000 vols dans les semaines à venir. /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins

La compagnie à bas coûts irlandaise a proposé lundi une prime pouvant atteindre 12.000 euros aux pilotes acceptant de travailler 10 jours supplémentaires, à condition qu'ils ne démissionnent pas d'ici un an, afin d'éviter des annulations de vols supplémentaires.

Les comités représentatifs des salariés de 17 des 85 bases de Ryanair, dont huit en Allemagne, ont refusé cette proposition dans une lettre commune adressée à la direction, a dit la source.

Les pilotes formulent au contraire une série de revendications, notamment l'application de contrats locaux conformes au droit du travail local.

"La majorité de nos collègues rejette votre dernière note", est-il écrit dans cette lettre que Reuters a lue.

Les contrats proposés par Ryanair sont actuellement rédigés selon le code du travail irlandais et de nombreux pilotes disposent de contrats conclus via des agences extérieures à la compagnie.

La lettre réclame aussi la création de délégations régionales destinées à représenter les pilotes et qui seraient reconnues comme interlocutrices par la direction, qui ne reconnaît pas actuellement les syndicats.

De telles initiatives "devraient contribuer à arrêter un grand nombre de collègues qui s'en vont vers 'des prés où l'herbe est plus verte'", est-il écrit.

Un porte-parole de Ryanair n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters.

(Conor Humphries; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS