Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Beatex homologué par l’Otan

,

Publié le

Homologation. C’est gagné ! Beatex vient d’être homologué par l’Otan. Le seul fabricant français de bérets a décroché mi-février le précieux sésame.

 
« Nous allons accéder à tous les appels d’offres en matière de fournitures des Armées des 28 pays-membres de l’Otan. C’est un marché de bérets militaires de 100 millions d’euros qui s’ouvre à nous ! », lance Pierre Lemoine, à la tête de la PME (55 salariés, un chiffre d’affaires de 3,6 millions d’euros) d’Oloron-Sainte-Marie, en Pyrénées-Atlantiques.
 
100 millions d’euros, c’est donc le marché potentiel des « bérets militaires » des forces des 28 pays-membres de l’Otan, auquel désormais Beatex a accès en ayant la possibilité de répondre aux appels d’offres.
 
Tout s’enclenche en octobre dernier, à Bordeaux. Devant un parterre d’entreprises, le responsable des achats de l’Otan explique les règles du jeu pour devenir fournisseur. Beatex a ses chances.
 
Ses atouts ? Elle fournit déjà l’Armée française (60 000 bérets fabriqués en 2011), mais aussi des armées étrangères. Un dossier d’homologation est monté.
Tout est épluché à la loupe : la santé financière, l’outil de production, les matières utilisées et leurs provenances (si elles viennent de Chine, l’entreprise n’a aucune chance d’être retenue).
 
La santé industrielle aussi. Beatex qui aura produit 400 000 bérets cette année, pour moitié dédiés aux accessoires et mode femmes, l’autre moitié pour les bérets militaires, est-elle capable d’absorber des cadences de commandes bien plus forte ? « L’usine est dimensionnée pour produire jusqu’à 1 million de bérets par an », répond Pierre Lemoine.
 
En janvier, nouvelles interrogations, cette fois sur la probité du personnel. Bref, une revue de détail qui se solde au final par un feu vert. Par mail, Pierre Lemoine apprend la nouvelle. L’Otan lui délivre un mot de passe, qui lui donne accès à tous les appels d’offres. « L’homologation est une clef qui nous ouvre la porte de cette grande maison militaire. C’est un passage obligé mais pas une finalité », précise-t-il, prudent.
 

A lire également :
Le fabricant de bérets Beatex a bon espoir d’être homologué par l’Otan

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle