Bayer vend ses insecticides domestiques

Partager

Le groupe de Leverkusen vient d'annoncer, à la veille de ses résultats, la mise en vente prochaine de ses insecticides domestiques, un marché sur lequel le chimiste se situe au deuxième rang mondial, et qui est pour le moment compris dans le pilier santé humaine du groupe.

Ces produits, qui engendrent un chiffre d'affaires annuel de 400 millions d'euros, regroupent notamment les célèbres marques Baygon dans les insecticides, et Autan dans les répulsifs. Elles devraient être vendues, avec les sites de production et de distribution, avant la fin de l'année. Le groupe gardera en revanche les principes actifs.

Selon l'actuel P-DG Manfred Schneider, les insecticides domestiques n'ont plus leur place dans le nouvel ensemble santé humaine esquissé par le groupe, et devraient rejoindre une société spécialisée sur ce secteur. De plus, ils demandent des investissements importants que la société n'est pas en mesure de consentir.

Mais cette vente, qui succède à celle des arômes industriels et parfums (Haarman & Reimer), et des additifs (Rhein Chemie Rheinau), devrait surtout tomber au bon moment, alors que Bayer, sévèrement touché par la crise autour de son anticholestérol Lipobay - accusé d'avoir provoqué le décès d'une centaine de patients- a perdu 900 millions d'euros en 2001. La cession des insecticides domestiques permettra donc de renflouer les caisses, mises à mal également par le rachat d'Aventis Cropscience (ACS), signé au mois d'août dernier pour 7,25 milliards d'euros.

Virginie LEPETIT

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS