Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Bayer supprimera 2.000 emplois, charge d'un milliard d'euros

Publié le

Infos Reuters FRANCFORT (Reuters) - Bayer a annoncé jeudi qu'il comptait supprimer 2.000 emplois et inscrire une charge de restructuration d'un milliard d'euros, tout cela correspondant à un transfert d'investissements vers les filiales pharmacies et pesticides et vers les marchés émergents.

Bayer supprimera 2.000 emplois, charge d'un milliard d'euros © REUTERS

Bayer supprimera 4.500 emplois et en créera 2.500 dans les marchés émergents d'ici à 2012, ce qui doit lui permettre d'économiser 800 millions d'euros par an à partir de 2013.

"Pour financer l'expansion de nos activités de croissance, nous devons rediriger les ressources, améliorer l'efficacité et réduire les coûts", dit le président du directoire Marijn Dekkers, moins de deux mois après son entrée en fonction.

"L'accent sera mis sur la recherche, le développement et la distribution de nouveaux produits, surtout dans les divisions HealthCare et CropScience, et au développement de nos activités dans les marchés émergents", précise le premier groupe pharmaceutique allemand.

La charge d'un milliard d'euros sera en partie imputée sur le quatrième trimestre 2010. Elle sera intégralement imputée d'ici la fin 2012.

Ludwig Burger, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus