Bayer relève ses prévisions pour 2021, renforcé par l'achat de Vividion

Bayer a annoncé le 5 août avoir relevé ses prévisions pour 2021, le groupe chimique ayant enregistré une forte croissance au deuxième trimestre, notamment dans sa division pharmaceutique, renforcée par le rachat récent de Vividion Therapeutics pour quelque deux milliards de dollars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bayer relève ses prévisions pour 2021, renforcé par l'achat de Vividion
Bayer a annoncé jeudi avoir relevé ses prévisions pour 2021, le groupe chimique ayant enregistré une forte croissance au deuxième trimestre, notamment dans sa division pharmaceutique, renforcée par le rachat récent de Vividion Therapeutics pour quelque deux milliards de dollars. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay

Bayer n'a pas fini de liquider l'héritage de Monsanto... Mais il s'en sort tout de même bien au premier semestre 2021. Le groupe américain profite de la présentation de ses résultats ce 5 août pour annoncer l'acquisition de la biotech Vividion Therapeutics, spécialiste du cancer. "Les technologies uniques et l'expertise particulière de Vividion vont considérablement renforcer notre capacité à découvrir des médicaments", a déclaré le directeur général Werner Baumann dans un communiqué.

Le groupe vise désormais un Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) compris entre 10,6 et 10,9 milliards d'euros avant éléments exceptionnels, contre une prévision précédente de 10,5 à 10,8 milliards d'euros. Il table également sur un chiffre d'affaires de 43 milliards d'euros cette année contre 41 milliards un an plus tôt. Au deuxième trimestre, l'Ebitda avant éléments exceptionnels accuse un repli de 10,6% à 2,58 milliards d'euros tandis que les ventes ont progressé de 12,9% à 10,85 milliards d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon le consensus fourni par la société, les analystes tablaient en moyenne sur un Ebitda avant éléments exceptionnels de 2,79 milliards d'euros et des ventes de 10,16 milliards au deuxième trimestre.

Avec Reuters (Christoph Steitz, version française Valentine Baldassari, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS