Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Bayer - Monsanto] Six autres pays concernés par le fichage

, , , ,

Publié le

Bayer révèle, ce 21 mai, que six autres pays européens parmi lesquels l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne étaient concernés par le fichage des parties prenantes.

[Bayer - Monsanto] Six autres pays concernés par le fichage
En plus de la France, six autres pays européens sont concernés par le fichage de Monsanto.
© @flickr Mike Mozart

L'information a été révélée par le chimiste allemand lui-même. Dans un communiqué envoyé ce 21 mai, Bayer reconnait en effet que les fichages d'influenceurs, politiques et journalistes e se limitent pas à la France. Plusieurs autres pays européens sont concernés. "À ce stade, nous comprenons que FleishmanHillard, pour le compte de Monsanto, a établi des listes de parties prenantes en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Espagne et au Royaume-Uni, ainsi que des parties prenantes liées aux institutions de l'Union Européenne", explique l'entreprise. 

Enquête préliminaire ouverte en France

Jusqu'à présent, le fichage n'avait été confirmé qu'en France. France Télévision avait, en effet, révélé, dans le cadre d'un reportage d'Envoyé Spécial diffusé le 10 mai 2019, que plus de 200 personnalités françaises étaient secrètement classées en fonction de leur position sur les pesticides, notamment le glyphosate. Des révélations qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris. 

Enquête confiée à un cabinet international d'avocats

Outre le six nouveaux pays concernés, Bayer n'exclut pas que toute l'Europe ait pu faire l'objet d'un fichage. Ainsi, le groupe allemand a demandé au cabinet d’avocats international Sidley Austin de déterminer si "la cartographie des parties prenantes a également été réalisée dans d’autres pays" . Le cabinet devra également contacter les personnes figurant sur les listes et leur fournir des informations précises sur les données en question.

Suspension de la collaboration avec FleishmanHillard

Quant à sa relation avec l'agence FleishmanHillard, le chimiste explique y avoir mis un terme : "Dès que les listes de parties prenantes ont été connues, Bayer a immédiatement suspendu cette collaboration. À la fin de la semaine dernière, il a été décidé avec l’agence de mettre fin à toute collaboration dans les domaines de la communication et des affaires publiques pour le moment", précise le groupe. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle