Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Bayer envisage de lancer "de nouvelles solutions anti-résistance" pour lutter contre le virus Zika

Gaëlle Fleitour ,

Publié le

Au sein de la division Environmental Science du géant allemand de la chimie Bayer, Frederic Baur est le "global market manager" de l’activité anti-vectorielle : la lutte contre les moustiques propageant les virus. L’Usine Nouvelle l'a interrogé sur sa mobilisation contre Zika.

L'Usine Nouvelle.- Comment Bayer est-il engagé dans la lutte contre Zika ?

Frederic Baur.- Bayer développe depuis de nombreuses années des solutions contre le moustique Aedes, qui est le vecteur du Zika. Au Brésil, Bayer est leader des pulvérisations d’insecticides contre les moustiques vecteurs. Ces dernières semaines, nous avons fait des efforts très importants et pris des risques financiers considérables pour répondre à une demande non-planifiée des produits insecticides dans une situation d’urgence.

S’agit-il de R&D ou de produits déjà commercialisés?

Nous vendons plusieurs produits autorisés sur le marché et recommandés par l’OMS pour répondre à la demande immédiate. Grâce à des investissements accrus en R&D, nous envisageons de lancer dans les deux à trois ans de nouvelles solutions anti-résistance.

S’agit-il des mêmes insecticides que ceux utilisés contre la dengue et le chikunguya, le moustique impliqué étant le même ?

Oui, il s’agit des mêmes insecticides, mais nous explorons des nouveaux paradigmes pour accroitre l’efficacité et démontrer un impact épidémiologique de la lutte anti-vectorielle.

Comment traitez-vous le sujet émergent de la résistance à ces insecticides ?

Nous testons toutes les nouvelles molécules insecticides de notre recherche contre l’ensemble des moustiques. Et nous recherchons en collaboration avec l’International Vector Control Consortium (IVCC), une initiative de la Bill and Melinda Gates Foundation, de matière active et complètement nouvelle pour répondre au risque croissant de résistance.

L’entreprise Oxitec a mis au point des moustiques génétiquement modifiés comme une alternative aux insecticides. Cette solution vous semble-t-elle intéressante ?

Cette une solution très intéressante dans l’absolu mais qui, de toute façon, devrait être associée à d’autres techniques de lutte. Les challenges principaux demeurent le coût de cette solution, la mise en œuvre pratique - il s’agit de lâcher dans l’environnement des millions de moustiques mâles adultes - et bien sur l’acceptation par les communautés d’organismes génétiquement modifiés. 

Propos recueillis par Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle