Chimie

Bayer casse sa tirelire pour Monsanto

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

C’est l’acquisition la plus chère pour un groupe allemand. Après quatre mois de tractations, Bayer s’est emparé du fabricant américain de pesticides et semences transgéniques Monsanto. Il a annoncé, le 14 septembre, la signature d’un accord de fusion au prix de 128 dollars par action (114 euros) en numéraire, soit une valeur de 59 milliards d’euros. Dans un contexte de consolidation de l’agrochimie ( DuPont et Dow Chemicals, Syngenta et ChemChina), Bayer joue sur l’effet de taille : cette fusion va donner naissance à un géant mondial de 23 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, regroupant près de 140 000 employés. Le groupe allemand confirme son recentrage sur les sciences de la vie et espère profiter de l’avance de Monsanto dans le digital. C’est un pari risqué, vu l’image et les[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte