Bayer avale Monsanto pour près de 66 milliards de dollars

par Greg Roumeliotis

Partager
Bayer avale Monsanto pour près de 66 milliards de dollars
Bayer a séduit le conseil d'administration de Monsanto avec une offre de 128 dollars par action destinée à lui permettre de racheter le leader mondial des semences, a dit mercredi à Reuters une source au fait du dossier. /Photo prise le 25 mai 2016/REUTERS/Denis Balibouse

NEW YORK (Reuters) - Bayer a obtenu l'accord du conseil d'administration de Monsanto en offrant 128 dollars par action pour le rachat du numéro un mondial des semences, a dit mercredi à Reuters une source au fait du dossier, ce qui devrait lui assurer plus d'un quart du marché global des semences et des pesticides.

Le groupe allemand a signé un accord qui prévoit une indemnité de rupture de deux milliards de dollars (1,78 milliard d'euros) dans le cas où l'opération n'obtiendrait pas l'aval de toutes les autorités de la concurrence concernées, a ajouté la source, précisant que la fusion devrait être réalisée d'ici la fin 2017. Monsanto et Bayer n'étaient pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations.

L'action du groupe chimique et pharmaceutique allemand gagnait 3,48% à 96,55 euros à 11h50 à la Bourse de Francfort, affichant la plus forte hausse de l'indice Stoxx 50. Le titre Monsanto prenait quant à lui 2% à 108,25 dollars dans les premiers échanges en avant-Bourse. Le montant total du rachat du groupe américain devrait être proche de 66 milliards de dollars (58,8 milliards d'euros) selon les calculs de Reuters, sur la base de 442 millions d'actions Monsanto en circulation et d'un endettement net de 9,3 milliards de dollars fin mai.

Il s'agirait donc de la plus importante acquisition jamais conclue par une entreprise allemande, un titre détenu jusqu'à présent par Daimler avec le rachat de Chrysler en 1998, qui valorisait le constructeur automobile américain à 40 milliards de dollars. L'opération serait aussi la plus importante acquisition conclue en numéraire, devant celle d'Anheuser-Busch par InBev pour 60,4 milliards de dollars en 2008.

Bayer et Monsanto ont entamé des discussions en mars sur la possibilité d'un rapprochement, ce qui a conduit Bayer à présenter en mai une offre initiale à 122 dollars par action, rejetée par l'américain, qui la jugeait trop basse. Monsanto a ensuite rejeté en juillet une nouvelle approche de Bayer sur la base d'un prix de 125 dollars par action.

Gregory Roumeliotis, avec Ludwig Burger, Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Nouveau

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - VALOPHIS HABITAT

Gestion des compteurs d'eau et services associés

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS