Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Bayer arrête la commercialisation de son implant Essure en France

Léna Corot , , , ,

Publié le , mis à jour le 19/09/2017 À 08H11

Bayer annonce dans un communiqué lundi 18 septembre arrêter la commercialisation de son implant de contraception définitive Essure dans tous les pays sauf aux Etats-Unis. Le groupe pharmaceutique allemand ajoute que cette décision est prise pour raison commerciale et n'est pas liée à un quelconque problème de sécurité ou de qualité du produit.

Bayer arrête la commercialisation de son implant Essure en France
Le dispositif Essure est commercialisé en France depuis 2002 et 240 000 unités ont été vendues dans l’Hexagone.
© Flickr - Conan - c.c

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer a annoncé lundi 18 septembre "mettre fin à la commercialisation du dispositif médical de contraception définitive Essure dans tous les pays sauf aux Etats-Unis". Bayer assure que cette décision est prise pour "raison commerciale" puisque fin mai l'Allemand avait déjà annoncé arrêter la mise à disposition d'Essure dans la plupart des pays.

Bayer explique qu'un "environnement défavorable à sa prescription s’est installé depuis plusieurs mois entrainant une baisse continue de la demande en France". "Cette décision n’est pas liée à un problème de sécurité ou de qualité du produit", ajoute encore le groupe.

L'ANSM n'a pas remis en cause le rapport bénéfice/risque

En décembre 2016, on apprenait que deux femmes s'estimant victimes de complications liées à l'implant de Bayer souhaitaient assigner en justice le laboratoire ainsi que des médecins, en vue d'obtenir une reconnaissance et une prise en charge de ces complications. Les deux femmes estiment que l'implant Essure leur cause notamment des troubles hémorragiques, neurologiques caractérisés parfois par des paralysies temporaires, des douleurs musculaires, des sinusites chroniques.

Le dispositif Essure est commercialisé en France depuis 2002, 240 000 unités ont été vendues dans l’Hexagone. Il est posé par un gynécologue obstétricien par les voies naturelles (hystéroscopie) dans les trompes de Fallope afin de provoquer une réaction de fibrose qui aboutit à leur obstruction complète et définitive au bout d’environ 3 mois. Après de nombreuses déclarations d’effets indésirables, Essure fait l’objet d’une surveillance particulière par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). "A ce jour, l’ANSM n’a pas identifié d’élément remettant en cause le rapport bénéfice/risque de ce dispositif", écrit l'Agence sur son site internet.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/09/2017 - 20h27 -

Bonjour, ayant 2 enfants et ne souhaitant pas en avoir d autres, j'ai opté pour Essure en 2009 à l'âge de 38 ans, il m'été posé par mon gynécologue, à ce jour j' en suis plus que satisfaite; la pilule ne me convenait plus et étant un cas à risque de cancer du sein je ne souhaitait pas tenter le diable, après de multiples recherches pour trouver un moyen de contraception qui me correspondait au mieux, je suis tombée sur un article de ce procédé qui m' a de suite attiré de part sa pause simple et sa durée définitive. Je me dis quelle chance d' en avoir bénéficié avant qu' il disparaisse de la circulation en France.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus