Bayer accuse le coup d'un nouveau revers judiciaire sur le Roundup

Nouveau coup dur pour le géant de l'agrochimie Bayer. L'industriel allemand, qui a racheté en 2018 Monsanto a vu sa proposition de règlement amiable d'une procédure visant son herbicide Roundup, rejeté par la justice américaine. Cet accord prévoyait une provision de deux milliards de dollars pour parer aux futures poursuites. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bayer accuse le coup d'un nouveau revers judiciaire sur le Roundup
Bayer recule en Bourse jeudi après le rejet par un juge américain de sa proposition de règlement amiable d'une procédure en nom collectif visant son herbicide Roundup, un volet de ce dossier pour lequel il maintient une provision de deux milliards de dollars (1,64 milliard d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Nouveau coup dur pour Bayer. Le juge américain Vince Chhabria a rejeté mercredi 26 mai, l'offre de deux milliards de dollars de Bayer visant à indemniser une partie des plaignants qui mettent en cause la toxicité du Roundup. Ce pesticide est entré dans le portefeuille de produits du groupe lors du rachat de Monsanto en 2018 pour 63 milliards.

Le juge américain estime que la proposition de Bayer est "clairement déraisonnable". Le groupe est visé par environ 30.000 plaintes qui mettent en cause le caractère cancérogène du glyphosate, la molécule active du Roundup.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous sommes déterminés à résoudre les litiges sur le Roundup et à minimiser le risque pour notre entreprise lié aux procédures existantes et potentiellement à venir", a déclaré le président du directoire, Werner Baumann, dans un discours publié en ligne.

"Nous restons ouverts à des négociations en vue d'un règlement amiable sur les procédures restantes tant que les conditions restent raisonnables. Toutefois, nous reverrons cette approche à l'avenir", a-t-il ajouté.

Bayer a parallèlement annoncé son intention de "débattre de l'avenir des produits basés sur le glyphosate sur le marché des particuliers aux Etats-Unis". La société continuera de fournir des produits à base de glyphosate aux professionnels et aux exploitations agricoles.

A la suite de la décision de la justice américaine, l'action du groupe allemand perdait 4% à 52,77 euros vers 08h20 GMT, la plus forte baisse de l'indice EuroStoxx 50, alors pratiquement inchangé.

Avec Reuters (Marc Angrand, édité par Patrick Vignal)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS