Bayer accuse le coup d'un nouveau revers judiciaire sur le Roundup

Nouveau coup dur pour le géant de l'agrochimie Bayer. L'industriel allemand, qui a racheté en 2018 Monsanto a vu sa proposition de règlement amiable d'une procédure visant son herbicide Roundup, rejeté par la justice américaine. Cet accord prévoyait une provision de deux milliards de dollars pour parer aux futures poursuites. 

Bayer accuse le coup d'un nouveau revers judiciaire sur le Roundup
Bayer recule en Bourse jeudi après le rejet par un juge américain de sa proposition de règlement amiable d'une procédure en nom collectif visant son herbicide Roundup, un volet de ce dossier pour lequel il maintient une provision de deux milliards de dollars (1,64 milliard d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Nouveau coup dur pour Bayer. Le juge américain Vince Chhabria a rejeté mercredi 26 mai, l'offre de deux milliards de dollars de Bayer visant à indemniser une partie des plaignants qui mettent en cause la toxicité du Roundup. Ce pesticide est entré dans le portefeuille de produits du groupe lors du rachat de Monsanto en 2018 pour 63 milliards.

Le juge américain estime que la proposition de Bayer est "clairement déraisonnable". Le groupe est visé par environ 30.000 plaintes qui mettent en cause le caractère cancérogène du glyphosate, la molécule active du Roundup.

"Nous sommes déterminés à résoudre les litiges sur le Roundup et à minimiser le risque pour notre entreprise lié aux procédures existantes et potentiellement à venir", a déclaré le président du directoire, Werner Baumann, dans un discours publié en ligne.

"Nous restons ouverts à des négociations en vue d'un règlement amiable sur les procédures restantes tant que les conditions restent raisonnables. Toutefois, nous reverrons cette approche à l'avenir", a-t-il ajouté.

Bayer a parallèlement annoncé son intention de "débattre de l'avenir des produits basés sur le glyphosate sur le marché des particuliers aux Etats-Unis". La société continuera de fournir des produits à base de glyphosate aux professionnels et aux exploitations agricoles.

A la suite de la décision de la justice américaine, l'action du groupe allemand perdait 4% à 52,77 euros vers 08h20 GMT, la plus forte baisse de l'indice EuroStoxx 50, alors pratiquement inchangé.

Avec Reuters (Marc Angrand, édité par Patrick Vignal)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS