Baxter se désengage de ses vaccins

Le groupe américain allège le portefeuille d'activités de sa division Baxter BioScience, qui évoluera prochainement en solo. Il a finalisé la vente de ses vaccins commercialisés à Pfizer et va céder sa plateforme de production de vaccins Vero cell à Nanotherapeutics.

Partager

Baxter tourne le dos à ses vaccins. Sa filiale Baxter BioScience a et va céder ses deux activités liées à cette aire thérapeutique. En premier lieu, le laboratoire américain a récemment finalisé la vente de son portefeuille de vaccins commercialisés à Pfizer. Il comprend les vaccins NeisVac-C et FSME-Immun/TicoVac. Le premier permet de protéger contre la méningite causée par des méningocoques de groupe C. Le deuxième agit contre l'encéphalite à tiques, une infection du cerveau transmise par la piqûre de tiques infectées. Pfizer a aussi mis la main sur une partie du site de production de Baxter à Orth (Autriche), où sont fabriqués ces vaccins. Annoncée fin juillet, l'opération s'élève à 635 millions de dollars (507,2 M€).

Baxter va céder Vero cell

Par ailleurs, Baxter a annoncé le 15 décembre qu'il allait vendre sa plateforme technologique Vero cell à la société biopharmaceutique américaine Nanotherapeutics. Basé sur la culture cellulaire, Vero cell permet la production de vaccins. La transaction comprend tous les actifs liés à cette plateforme, notamment les vaccins contre les grippes H5N1, H1N1 et saisonnière. Elle inclut également des programmes en développement, comme le vaccin contre le virus de la Ross River, du chikungunya et du Nil occidental. En outre, Nanotherapeutics va reprendre l'usine de production de Bohumil, en République tchèque. Les détails financiers de ce projet n'ont pas été dévoilés. En 2014, Baxter s'attend à générer des ventes d'environ 300 M$ via son activité dédiée aux vaccins et des résultats ajustés d'environ 0,25 $ par action. « La cession de la franchise Vaccins va permettre à Baxter BioScience de renforcer son orientation vers les aires thérapeutiques clés de l'hématologie, l'oncologie et l'immunologie, alors qu'elle se prépare à devenir une société biopharmaceutique indépendante », a expliqué Ludwig Hantson, le président de Baxter BioScience.

Baxter BioScience deviendra Baxalta

Le groupe américain a annoncé en début d'année son intention de se scinder en deux sociétés spécialisées d'un côté dans les produits biopharmaceutiques et de l'autre dans les produits médicaux vitaux. Dans ce cadre, Baxter BioScience sera rebaptisée Baxalta et devrait être officiellement lancée mi-2015. Elle sera cotée à la Bourse de New York et son chiffre d'affaires s'élèvera à environ 6 Mrds $. Outre les vaccins, domaine duquel elle se désengage, Baxalta se concentre sur des protéines recombinantes et des protéines dérivées du plasma pour le traitement de l'hémophilie, sur des anticorps pour traiter les déficiences immunitaires et la neuropathie motrice multifocale ainsi que sur l'albumine pour traiter les brûlures, des chocs traumatiques et pour des thérapies en pneumologie. De son côté, la division des produits médicaux a engendré des ventes de plus de 9 Mrds $ l'an dernier. Elle comprend des solutions intraveineuses, des thérapies pour lutter contre la dénutrition, des systèmes de délivrance et d'administration, des prémélanges, des médicaments injectables et des produits hospitaliers liés à la biochirurgie.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS