Baud Industries va investir 15 millions d’euros et fait un pas de plus vers l’usine du futur

Baud Industries a équipé son centre d’usinage de Vougy (Haute-Savoie) d’une cellule de production et de contrôle autonome et compte le généraliser à l’ensemble de son système de production.

Partager


©Baud Industries

Le groupe haut-savoyard Baud Industries, spécialisé dans le décolletage et l’usinage de précision, va investir 15 millions d’euros sur deux ans pour développer une technologie innovante opérationnelle depuis l'été 2015. Le groupe a en effet doté son usine de Vougy (Haute-Savoie) d’une unité de production intelligente qui réunit machine de production et machine de contrôle. C’est une première dans le décolletage car cette cellule intelligente permet aux machines de contrôler elles-mêmes les pièces d’horlogerie qu’elles fabriquent et d’effectuer elles-mêmes leurs propres corrections.

"Rendre nos machines plus intelligentes et plus autonomes"

"Nous allons développer des systèmes de contrôle que nous allons connecter à toutes nos machines de production pour que le maximum de pièces ait la meilleure conformité, explique Lionel Baud, président de Baud Industries et président du Syndicat national du décolletage (Sndec). Une grande partie des 15 millions d’euros va porter sur la robotisation et l’automatisation, et sur les systèmes de contrôle pour rendre nos machines plus intelligentes et plus autonomes. Le rêve serait que chaque machine ait sa cellule de contrôle pour limiter au maximum l’intervention humaine." Ce projet doit être réalisé d’ici 2017 et comprend aussi un important programme de formation pour faire monter le niveau de compétences des salariés.

L’effectif de Bau Industries en France va rester constant, avec 280 salariés répartis sur deux sites en Haute-Savoie, à Vougy et à Fillinges, mais avec une baisse du nombre de postes non qualifiés. L’investissement concernera l’ensemble des sites de production du groupe car cette technologie et la nouvelle organisation seront dupliquées sur les sites à l’étranger, en Pologne, en Tunisie, aux Etats-Unis et au Mexique.

Un outil autonome

La cellule robotisée autonome comprend aussi des capteurs d’effort installés sur les outils pour prévoir les opérations de maintenance et repérer les remplacements nécessaires. La machine change elle-même les outils le cas échéant pour maintenir la qualité de la production. Celle cellule permet à la fois d’améliorer la qualité des pièces et de gagner en productivité grâce à la baisse des temps de production. "Grâce aux gains de qualité et de productivité réalisés avec la cellule, nous avons déjà pris des parts de marché dans l’horlogerie, mais aussi dans l’automobile sur des pièces d’injecteurs et sur des matériaux difficiles à usiner", précise Lionel Baud.

Réorganisation du travail

Ce projet s’accompagne d’une réorganisation du travail dans l’entreprise puisqu’elle est désormais constituée de trois unités autonomes de production (UAP) de 50 personnes, elles-mêmes divisés en îlots de production de neuf personnes sous la houlette d’un manager. "Nous avons instauré des réunions quotidiennes de quinze minutes pour chaque îlot sur le lieu de travail et des réunions hebdomadaires pour les UAP, détaille Lionel Baud. L’objectif est de résoudre 80% des problèmes de production sur le terrain."

D’ores et déjà, grâce à la cellule robotisée et cette organisation, le groupe a réalisé des gains de productivité de 12% par rapport à l’an passé, avec un chiffre d’affaires de 72 millions d’euros et un effectif global de 420 salariés.

Celle cellule est le fruit de cinq ans de R&D menés dans le cadre du projet Usitronic, sous l’égide du pôle de compétitivité Mont-Blanc Industrie avec le Cetim-CTDEC et l’université de Savoie, et deux entreprises de Haute-Savoie engagées, Baud Industries et Roger Pernat.

Dorothée Thénot

0 Commentaire

Baud Industries va investir 15 millions d’euros et fait un pas de plus vers l’usine du futur

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

BAUD INDUSTRIES

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS