Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Batteries des Boeing 787: plus d’un an après, les questions demeurent

Olivier James , ,

Publié le

Suite à la série d’incidents qui a touché, en 2013, des batteries de certains Boeing 787, les autorités japonaises ont diligenté une enquête. Un an et demi après les faits, elles annoncent ne pas être parvenues à identifier la cause technique des défaillances.

Batteries des Boeing 787: plus d’un an après, les questions demeurent © Boeing a apporté des correctifs aux batteries de ses 787, sans pour autant trouver l’origine de leurs dysfonctionnements.

Saura-t-on jour pourquoi les batteries des Boeing 787 japonais ont surchauffé ? Au vu de l’annonce des résultats de l’enquête par les autorités japonaises, il est permis d’en douter. Elles ne sont pas parvenues à identifier la cause première de surchauffe qui a affecté le 16 janvier 2013 les batteries lithium-ion d’un Boeing 787 de la compagnie ANA, forcé d'atterrir en urgence. Elles appellent l'avionneur et les autorités américaines à poursuivre les tests et améliorer ces batteries.

 

Retrouvez notre dossier complet BOEING FACE AUX DÉBOIRES DE SON 787

 

L'enquête a montré que s'était produit un emballement thermique à partir de la cellule numéro 6 de la batterie principale lithium-ion, mais "la défaillance qui a entraîné un court-circuit interne" à l'origine première de cette surchauffe contagieuse, elle, "n'a pas été identifiée", a expliqué le Bureau japonais de la sécurité des Transports (JTSB). Et de conclure que "les conséquences d'un court-circuit interne avaient manifestement été sous-estimées".

Plusieurs autres incidents de batteries sur le même type d'appareil avaient conduit en janvier 2013 les autorités internationales à interdire le vol des Boeing 787 trois mois durant, jusqu'à ce que l'avionneur ne corrige les équipements. Depuis, Boeing a renforcé l'isolation de chacune des cellules des batteries pour éviter toute propagation de la chaleur entre elles et a installé un coffrage ignifuge de l'ensemble de la batterie pour y confiner un éventuel départ de feu.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle